logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Trombinoscope

Amine HOMMAN, un électricien dans la tourmente

Amine HOMMAN, un électricien dans la tourmente

(Investir au Cameroun) - Depuis son arrivée à la tête d’Eneo en juin 2023, le patron de la société qui assure l’exclusivité de la distribution de l’électricité au Cameroun n’a eu aucun répit. À peine était-il sorti de la crise consécutive à l’arrêt des centrales thermiques opérées par le producteur indépendant Globeleq, suite à l’accumulation des impayés, qu’Amine Homman s’est retrouvé à gérer l’étiage 2024, qui a occasionné des rationnements de l’énergie électrique dans le pays durant plusieurs mois début 2024. Ce dirigeant sera d’ailleurs pris à partie par le gouvernement, qui a menacé de le tenir pour responsable d’éventuels troubles sociaux pouvant découler des délestages répétés.

C’est que, à la vérité, ce cadre marocain a hérité d’une entreprise en grandes difficultés. Au 31 décembre 2022, Eneo, filiale du fonds d’investissement britannique Actis, affiche une dette de plus de 700 milliards de FCFA, dont la moitié due aux fournisseurs, ainsi qu’un déficit de trésorerie de 113 milliards de FCFA. Cette réalité impose à l’entreprise de financer son fonctionnement quotidien par des dettes bancaires de court terme, dans la mesure où ses recettes peinent à financer toutes ses charges. Le déséquilibre financier permanent dans lequel vit Eneo et l’ensemble du secteur de l’électricité au Cameroun, ont amené le Fonds Actis, qui contrôle 51% du tour de table de cette entreprise, à ouvrir des négociations avec l’État du Cameroun, pour la cession de ses parts dans cette compagnie d’électricité.