logoIC
Yaoundé - 28 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Economie

En 2019, la SEMC déçoit les attentes de ses actionnaires, avec un résultat net cinq fois inférieur aux prévisions

En 2019, la SEMC déçoit les attentes de ses actionnaires, avec un résultat net cinq fois inférieur aux prévisions

(Investir au Cameroun) - La Société des eaux minérales du Cameroun (SEMC), entreprise listée sur la bourse unifiée de l’Afrique centrale, a clôturé l’année 2019 par un résultat net d’un peu plus de 79 millions de FCFA, apprend-on dans un document officiel de l’entreprise. Cette filiale du brasseur SABC renoue ainsi avec les bénéfices, après trois années successives de pertes (-316 millions de FCFA en 2016, -936 millions en 2017 et -799 millions en 2018), qui ont fait craindre une dissolution anticipée de la société, conformément au règlement Ohada.

Après la décision des actionnaires de ne pas dissoudre l’entreprise, la SEMC sort donc la tête de l’eau. Mais, ses performances au cours de l’exercice clos au 31 décembre 2019 ne recoupent pas les attentes des actionnaires. En effet, au cours d’une assemblée générale mixte de cette entreprise tenue le 15 mai 2019 à Douala, la capitale économique camerounaise, les actionnaires projetaient un résultat net 2019 de l’ordre de 410 millions de FCFA.

Ces projections étaient assises sur une progression des ventes des différents formats de sa marque d’eau baptisée « Vitale ». Concrètement, l’entreprise tablait sur une augmentation de ses ventes de 21 % en 2019, ainsi qu’une hausse de la production d’environ 35 %. Autant de performances opérationnelles qui n’ont visiblement pu être réalisées. Résultat des courses, la toute première entreprise cotée en bourse en Afrique centrale enregistre en 2019, un résultat net cinq fois inférieur à ses prévisions.

Leader incontesté du marché des eaux minérales au Cameroun pendant des décennies, avec sa célèbre marque « Source Tangui », la SEMC a été supplantée dès l’année 2016 par Source du Pays. Cette entreprise, revenue sur le marché après une éclipse de quelques années, a clôturé cette année-là avec environ 52% de parts du marché, contre seulement 36% pour la filiale de la SABC.

Depuis lors, l’équilibre tarde à se rétablir. Ceci en dépit du déploiement par la SEMC et sa maison-mère, d’un plan de reconquête du marché, qui a conduit au lancement, dès 2017, de la marque d’eau minérale « Vitale », dont les prix sur le marché rivalisent avec ceux de Supermont, la marque leader de la société Source du Pays.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

16-05-2019 - Malgré l’accumulation des pertes, le groupe SABC décide de ne pas dissoudre sa filiale spécialisée dans la production des eaux minérales

15-09-2017 - Grâce à la marque Vitale, les Brasseries du Cameroun tentent de se repositionner sur le marché de l’eau minérale

18-08-2017 - Grâce au rachat des actifs de Nabco, Source du Pays contrôle désormais 58% du marché des eaux minérales au Cameroun

le-cameroun-elargie-le-spectre-des-marches-pouvant-faire-l-objet-de-passation-electronique
Dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics au Cameroun, le ministre en charge du secteur (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a signé le 19...
les-financements-concessionnels-representent-66-du-portefeuille-de-la-banque-mondiale-au-cameroun
A l’occasion d’une signature de convention relative au développement de la région du lac Tchad, le ministre en charge de l’Économie (Minepat) a fait le...
avec-des-charges-de-personnels-equivalant-a-90-du-ca-le-matgenie-constitue-un-risque-budgetaire-pour-l-etat
Selon la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), les charges de personnels du Parc national du...
apres-le-lancement-manque-de-son-reseau-mobile-camtel-tente-de-maintenir-ses-clients-en-eveil
« Nos services Blue ont fait l’objet d’un enthousiasme certain depuis leur dévoilement, et nous voulons rassurer le public de ce que nous travaillons...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev