logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Gestion publique

Technologies de pointe : Innotech Lab et DTA lancent un programme d’accompagnement des entreprises camerounaises

Technologies de pointe : Innotech Lab et DTA lancent un programme d’accompagnement des entreprises camerounaises

(Investir au Cameroun) - L’organisation à but non lucratif Digital Transformation Alliance et le centre d’incubation technologique Innotech Lab, tous consacrés à la promotion de la transformation numérique, se proposent d’accompagner les entreprises locales dans la maîtrise des technologies de pointe à travers son programme « Industry Marker Academy » qui se tiendra du 3 au 4 avril prochain à Yaoundé. À travers cette initiative, il est question d’encourager l’adoption et la mise en œuvre des technologies de pointe dans les entreprises camerounaises, notamment l’intelligence artificielle (IA) pouvant leur permettre d’optimiser leurs opérations, d’améliorer leur efficacité et de réduire leurs coûts. Il s’agit aussi de promouvoir l’industrialisation des TPME et PME/PMI à travers des programmes d’accompagnement concrets et de maturation technologique et organisationnelle spécifiques. Le programme agira comme une sorte d’incubateur puisqu’il ne se limitera pas à des actions ponctuelles sur ces deux jours, mais ira jusqu’à l’accompagnement post-évènement des entrepreneurs, apprend-on.

« Quand on parle de pays développés, on parle de pays industrialisés. Et quand on parle de pays industrialisés, on parle de pays développés. Donc, la corrélation entre le développement et l’industrialisation est évidente. Nous devons donc nous industrialiser et pour nous industrialiser, nous avons besoin des technologies qui nous permettent par exemple de transformer nos matières premières en produits finis », a déclaré Mbang Sama (photo), fondateur et président exécutif de DTA et cofondateur Innotech Lab, lors d’une conférence de presse tenue le 26 mars dernier.

Selon ce dernier, le développement, donc l’industrialisation, nécessite la création des richesses et la mise en place des chaînes de valeurs. Seulement, le faible pourcentage de pénétration des entreprises locales aux chaînes de valeurs mondiales est en grande partie justifié par le faible taux de transformation locale en valeur ajoutée qui lui est aussi motivé, en plus des facteurs financiers, énergétiques, logistiques et incitatifs, au manque des maîtrises technologiques importantes pour transformer les matières premières en produits finis suivant les normes internationales importantes pour les échanges commerciaux, dit-il.

Ce programme sera l’occasion de rassembler les acteurs clés du secteur industriel, économique, politique et la société civile pour s’approprier ces technologies de pointe, et voir comment les intégrer dans les industries au Cameroun pour « accélérer la productivité, la compétitivité et accroître le niveau de vie des populations », selon son initiateur. Il naît, apprend-on, de la volonté de capaciter l’écosystème entrepreneurial à la maîtrise des technologies productives et créatrices de richesses de l’industrie 4.0, celle-ci étant définie comme l’intégration de technologies digitales intelligentes dans la production et les processus industriels). Mbang Sama assure qu’il s’inscrit en droite ligne de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) du gouvernement, dans la mesure où il participera à booster la productivité, renverser la courbe des exportations et permettre aux acteurs de contribuer à une véritable transformation structurelle qui vise l’industrialisation du Cameroun.

P.N.N

Lire aussi :

13-03-2024-À Yaoundé, les experts vantent les avantages de l’intelligence artificielle pour les entreprises

10-10-2021-Malgré le prototype d’Innotech Lab, la production en série des voitures au Cameroun reste incertaine

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev