logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Gestion publique

Ciment : Dangote anticipe une embellie sur le marché camerounais à court terme, grâce aux projets d’infrastructures

Ciment : Dangote anticipe une embellie sur le marché camerounais à court terme, grâce aux projets d’infrastructures

(Investir au Cameroun) - La filiale au Cameroun du groupe nigérian Dangote Cement annonce des ventes d’un million de tonnes de ciment dans le pays au cours des neuf premiers mois de l’année 2023. Grâce à cette augmentation de ses ventes de 1,6% en glissement annuel, Dangote Cement Cameroun revendique 32,2% de parts d’un marché estimé à 3,1 millions de tonnes au cours de la période sous revue, selon les propres estimations de l’entreprise.

La cimenterie de 1,5 million de tonnes de capacité lancée sur les berges du Wouri en 2015 par le milliardaire nigérian Aliko Dangote espère pouvoir doper ses performances à brève échéance, à la faveur de l’embellie attendue sur le marché local du ciment. « La construction en cours d’autoroutes entre Douala et Yaoundé, la construction de routes et de ponts dans tout le pays et l’augmentation des projets de développement dans diverses régions sont des projets majeurs qui devraient stimuler la demande de ciment à court terme », analyse l’entreprise dans son rapport d’activités à fin septembre 2023.

Pour rappel, arrivée sur le marché camerounais en 2015, après 48 ans de monopole des Cimenteries du Cameroun (Cimencam), filiale du groupe Lafarge, devenu LafargeHolcim Maroc Afrique (LHMA), Dangote Cement avait, au bout de 2 ans d’activités, réussi à chiper le leadership du marché à Cimencam. Afin de consolider cette position, Dangote Cement a annoncé depuis 2015 la construction d’une 2e usine à Yaoundé, la capitale du pays. Mais, 7 ans plus tard, le projet qui visait à doubler la capacité de ce cimentier dans le pays à 3 millions de tonnes semble ne plus être d’actualité au sein du groupe nigérian.

Entretemps, son concurrent immédiat, Cimencam, continue de booster ses capacités. Après la nouvelle usine de 500 000 tonnes inaugurée en 2019 à Nomayos, dans la banlieue de Yaoundé, la filiale de LHMA annonce l’entrée en production, dès janvier 2024, d’une nouvelle ligne de 500 000 tonnes dans son usine de Figuil, dans la partie septentrionale du Cameroun. Ce qui portera ses capacités globales à 2,3 millions de tonnes.

BRM

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev