logoIC
Yaoundé - 15 novembre 2018 -
Justice

Le gouvernement camerounais s'exprime sur la mise en détention provisoire de la journaliste Mimi Mefo Takombo

Le gouvernement camerounais s'exprime sur la mise en détention provisoire de la journaliste Mimi Mefo Takombo

(Investir au Cameroun) - La mise en détention provisoire d’une journaliste au Cameroun fait actuellement grand bruit. Plusieurs organisations de journalistes au plan national et international condamnent cette arrestation au motif qu'il s'agit-là du bâillonnement de la presse camerounaise.

Face à cette situation, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma (photo), s’est exprimé sur cette affaire le 8 novembre à Yaoundé. Selon le Mincom, Mimi Mefo Takombo, journaliste en service pour la chaîne à capitaux privés Equinoxe TV, a été convoquée à la légion de gendarmerie du Littoral le 7 novembre 2018. Elle a été entendue puis déférée devant le Commissaire du gouvernement près le tribunal militaire de Douala, dans la capitale économique du pays.

M.Tchiroma a déclaré : « Madame Mimi Mefo Takombo, qui bien entendu bénéficie de la présomption d’innocence, est poursuivie en flagrant délit, devant le Tribunal militaire de Douala pour les faits suivants : propagation de fausses nouvelles, de nouvelles mensongères susceptibles de nuire aux autorités publiques ou à la cohésion nationale, faits prévus et réprimés par l’article 113 du code pénal ; outrage aux corps constitués et aux fonctionnaires, incitation à la révolte contre le gouvernement et les institutions de la République, faits prévus et réprimés par l’article 154 du code pénal».

A l’origine de cette affaire, rapporte le porte-parole du gouvernement, la journaliste a, dans un post daté du 30 octobre 2018 à l’adresse Mim237@Mimimefo237-2j, déclaré « péremptoirement » qu’un missionnaire américain, Charles Truman Wesco, a été tué par l’armée camerounaise.

« Les propos de madame Mimi Mefo Takombo qui, en plus d’altérer la réalité des faits et de répandre des contrevérités manifestes, ne manquent pas de jeter un discrédit sur nos forces de défense, fortement préjudiciable au moral des troupes, alors qu’elles mènent un combat loyal et légal contre des hordes criminelles mues par un dessein sécessionniste.», s’offusque le membre du gouvernement.

M. Tchiroma révèle plutôt que, la dépouille du missionnaire américain tué lors d’un affrontement entre les militaires et des groupes armés dans la région Nord-Ouest, a été transférée à l’hôpital général de Yaoundé. Sur place, une autopsie a été pratiquée en présence des médecins légistes camerounais et américains, d’un représentant de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun et du Commissaire de gouvernement près le tribunal militaire de Yaoundé.

« Au cours de l’autopsie, révèle M. Tchiroma, les plombs extraits de la dépouille ont confirmé que les tirs ayant eu raison du révérend Charles Truman Wesco provenaient bel et bien d’une arme de type calibre 12 utilisée comme on le sait, par les terroristes sécessionnistes opérant dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.», affirme le ministre de la Communication.

De son côté, un collectif d'avocats dirigé par Me Alice Nkom s'est constitué pour défendre la journaliste qui rejette toutes ces accusations. 

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev