logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Travaux publics

Route Maroua-Kousseri : la Banque mondiale approuve un nouveau crédit de près de 200 milliards pour la réhabilitation

Route Maroua-Kousseri : la Banque mondiale approuve un nouveau crédit de près de 200 milliards pour la réhabilitation

(Investir au Cameroun) - La Banque mondiale a approuvé, le 20 juin 2023, un financement d’un montant de 198,2 milliards de FCFA (330 millions de dollars) en faveur du Cameroun, en vue de la réhabilitation de la route de 205 km reliant les villes de Maroua et de Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord. « Plus de 920 000 personnes, dont des réfugiés et des déplacés internes, bénéficieront de la remise en état du tronçon Mora-Kousseri (205 kilomètres) sur la route nationale 1 (RN1), qui permettra d’améliorer l’accès aux écoles, aux établissements de santé et aux marchés », précise l’institution de Bretton Woods dans un communiqué officiel.

Dans le détail, le financement octroyé par le groupe de la Banque mondiale comprend un crédit de 280 millions de dollars (168,2 milliards de FCFA) de l’Association internationale de développement (IDA), le guichet concessionnel de la banque et un don de 50 millions de dollars (30 milliards de FCFA) provenant du guichet IDA pour les communautés d’accueil et les réfugiés (WHR).

Ce concours financier est le 2e que la Banque mondiale accorde sur ce projet routier, après la mauvaise fortune du premier. En effet, la réhabilitation de la route Maroua-Kousseri, qui ouvre sur le Tchad et le Nigeria, a connu beaucoup de péripéties. En plus des lenteurs structurelles rencontrées dans les projets au Cameroun, les travaux sur cette route ont été entravés par l’insécurité créée par Boko Haram dans l’Extrême-Nord du pays.

Génie militaire

En effet, après leur lancement, les travaux avaient été brutalement interrompus le 16 mai 2014, à la suite d’une attaque de la base-vie de la société Sinohydro, alors chargée d’exécuter le contrat. Cette attaque menée par des terroristes de Boko Haram s’était soldée par l’enlèvement de 10 employés de la société chinoise. Ces employés, tous des Chinois, avaient par la suite été libérés, après d’âpres négociations conduites par les autorités camerounaises.

En dépit de plusieurs promesses de retour sur le chantier, Sinohydro finira par jeter l’éponge. Pour la reprise et la conduite des travaux en toute sécurité, le gouvernement camerounais, sur autorisation de la Banque mondiale, confiera le chantier à l’armée à travers le Génie militaire, dont le cahier de charges prévoyait la livraison du chantier en 24 mois. Relancés début mars 2018, les travaux tourneront au ralenti jusqu’au début de l’année 2020, période au cours de laquelle le Génie militaire s’attachera les services de trois sous-traitants pour accélérer les travaux, notamment sur le tronçon Mora-Dabanga-Kousseri.

Mais, malgré l’arrivée sur le projet des sociétés PAC International, Millenium et Sombti, les travaux ne seront pas clôturés au 30 juin 2020, date butoir arrêtée par la Banque mondiale, le bailleur de fonds du projet, pour clôturer la ligne de crédit ouverte pour ce projet dans ses livres, depuis 10 ans.

BRM

Lire aussi :

05-03-2020 - Route Mora-Dabanga-Kousseri : trois sous-traitants recrutés pour éviter de perdre le financement de la Banque mondiale

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev