logoIC
Yaoundé - 06 août 2020 -
Trombinoscope

Patrick GRANDCOLAS, capitaine d’un bateau de caoutchouc à la peine

Patrick GRANDCOLAS, capitaine d’un bateau de caoutchouc à la peine

(Investir au Cameroun) - Les cours du caoutchouc, qui affichaient déjà une tendance baissière depuis juin 2019, ont encore dégringolé en 2020. En effet, au cours des cinq premiers mois de cette année 2020, ils se situent à 147,8 yens/kg, contre 190,2 yens/kg au cours de la même période en 2019, soit une baisse de 22,3% en glissement annuel. Une conjoncture qui met en difficulté Hévéa Cameroun S.A. (Hevecam), détenue à 90% par Halcyon Agri, à travers sa filiale Corrie MacColl plantations (CMCP). Patrick Grandcolas, à la tête de l’entreprise depuis février 2019, vient d’ailleurs de se séparer d’un peu plus de 1000 employés, sur un effectif de 6 000, pour des raisons économiques.

La situation est d’autant plus difficile à gérer pour le diplômé de l’École supérieure d’agro-développement international (ISTOM) d’Angers (en France), que CMCP, qui est propriétaire, en plus d’Hevecam, de Sud Cameroun Hévéa S.A. (Sudcam) et JFL en Malaisie, a affiché, en 2019, des pertes d’exploitation de 16 millions de dollars US (plus de 9 milliards de FCFA). L’autre challenge de Patrick Grandcolas est donc de mettre CMCP sur les rails, afin qu’elle retrouve l’équilibre en 2021 comme initialement envisagé par la maison mère.