logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Gestion publique

Bafoussam lance une opération pour capter une partie des 221 milliards de FCFA transférés par la diaspora au Cameroun

Bafoussam lance une opération pour capter une partie des 221 milliards de FCFA transférés par la diaspora au Cameroun

(Investir au Cameroun) - La Communauté urbaine de Bafoussam (CUB), à l’Ouest du Cameroun, a lancé, le 27 février, une campagne digitale pour appeler sa diaspora à investir et mener des projets pour contribuer au développement de la ville. Dénommée « Invest in Bafoussam », cette campagne entend promouvoir les potentialités économiques, les projets et opportunités d’investissement dans les secteurs prioritaires de la ville. À cet effet, une « landing page » a spécialement été conçue pour la diaspora et sera « massivement » diffusée par les influenceurs, les associations, les citoyens, les médias et cadres de la Communauté urbaine de Bafoussam, apprend-on.

Cette plateforme présente les besoins de la ville, les opportunités et facilités offertes par la Communauté urbaine pour inciter la diaspora à agir. À la mairie de la ville, l’on assure qu’une équipe dédiée a été mise en place pour répondre « en toute réactivité » aux sollicitations de la diaspora. La diaspora étant entendue comme « tout citoyen d’origine camerounaise vivant hors de Bafoussam ou du Cameroun, indépendamment de sa région d’origine et qui est disposé à contribuer au développement de la ville et le bien-être de la population soit pour y être né, y avoir fréquenté, travaillé ou y être passé tout simplement », selon la CUB.

Cette campagne digitale est menée dans le cadre du programme « Invest in Diaspora », initié par Impact Diaspora, première startup en Afrique spécialisée dans la mobilisation des diasporas africaines et l’ethno-marketing, avec le soutien de l’Association internationale des maires francophones (AIMF). Ce programme vise à former et accompagner 100 villes africaines dans 24 pays en matière de mobilisation de leur diaspora via le digital. L’objectif stratégique étant de transférer vers les villes, l’expertise nécessaire pour se repositionner vis-à-vis de la diaspora en tant qu’acteur de référence pour le développement local. Pour cela, chaque ville éligible et volontaire bénéficie ainsi d’une campagne pilote de mobilisation 2.0 de sa diaspora, en phase avec ses besoins en développement local : investissements, création d’emplois, rayonnement à l’international.

Plus de 221 milliards de FCFA en jeu

« La diaspora camerounaise est une fierté nationale et notre principal atout pour l’avenir ! À Bafoussam, nous mesurons particulièrement la forte implication de la diaspora originaire de la région en soutien à leur famille et leur communauté. Pour accélérer le développement de la ville, notre priorité est aujourd’hui de mieux nous connecter à la diaspora pour en libérer tous les potentiels : investisseurs, compétences, réseaux d’influence… C’est tout le sens de cette campagne digitale », affirme Roger Tafam, le maire de la ville (photo).

Les transferts de fonds de la diaspora tendent à s’imposer comme une manne financière stable et porteuse, à même de contribuer efficacement aux équilibres macroéconomiques et aux besoins de l’économie nationale. Selon un rapport de la Banque mondiale, les envois d’argent des migrants camerounais vers leur pays d’origine s’élevaient à 365 millions de dollars (plus de 221 milliards de FCFA à la valeur actuelle du dollar américain) en 2022, en hausse d’environ 5% comparé aux 350 millions de dollars de 2021. Si ces transferts de fonds sont moins importants que ceux d’autres diasporas africaines, notamment le Nigeria qui accapare 38% du total des remises migratoires vers l’Afrique subsaharienne d’après la Banque mondiale, il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une manne économique dont la ville de Bafoussam veut se servir comme catalyseur de son développement.  

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi :

11-10-2023-Pour financer son plan à 6000 milliards de FCFA, Focka Focka mise sur les milliardaires de l’Ouest, la diaspora et les PPP

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev