logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Mines

Le Cameroun veut mettre en place un laboratoire pour l’évaluation et l’expertise de ses métaux précieux

Le Cameroun veut mettre en place un laboratoire pour l’évaluation et l’expertise de ses métaux précieux

(Investir au Cameroun) - Les autorités camerounaises veulent mettre en place un laboratoire d’évaluation et d’expertise des métaux précieux, a indiqué le secrétaire permanent du processus de Kimberley au Cameroun, Daniel Macaire Eloung Nna, dans un récent entretien avec le magazine Cameroon Businness Today. « Ce laboratoire nous permettra de savoir la composition de ces métaux précieux et de pouvoir taxer toutes ces composantes… Chaque fois que nos substances sont exportées, comme l’or qui est associé à d’autres substances comme l’argent, la platine, le cuivre qui parfois ont plus de valeur que l’or, le fait de ne pas les taxer engendre des pertes pour l’État », explique Daniel Macaire Eloung Nna. Il ne donne pas plus de précisions sur la mise en œuvre dudit laboratoire, qui, à l’en croire, sera une structure pionnière en Afrique centrale.

Actuellement la filière est dominée par l’exploitation frauduleuse et illicite de certains métaux. À titre d’illustration, les artisans miniers installés le long de la frontière avec la Centrafrique produisent environ 5000 carats de diamants chaque année alors que les exportations de diamants du Cameroun pour l’année 2019 étaient de seulement 654,6 carats, selon le secrétariat permanent national du processus de Kimberley. Ce qui laisse penser que le reste de la cargaison manquante a certainement été commercialisé via des circuits informels, étant donné que pour l’instant, le traitement de cette pierre précieuse est une activité pratiquement inexistante dans le pays.

Déjà le budget du secrétariat permanent national du processus de Kimberley pour l’année 2024, adopté à 1,8 milliard de FCFA contre 1,1 milliard de FCFA en 2023, permettra d’intensifier la lutte contre le trafic et la contrebande de ces pierres précieuses, apprend-on.

 SG

Lire aussi :

17-01-2023- Diamant et or : le Cameroun réduit de 50% les droits de sortie pour freiner les exportations frauduleuses

01-12-2021- Le Cameroun prépare un manuel pour mieux contrôler la circulation des pierres et métaux précieux aux frontières

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev