logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2020 -
Mines

Après les ravages du Covid-19, le Cameroun se prépare à la relance du secteur du tourisme et du voyage

Après les ravages du Covid-19, le Cameroun se prépare à la relance du secteur du tourisme et du voyage

(Investir au Cameroun) - Une session extraordinaire du Conseil national du tourisme aura lieu le 29 septembre 2020 dans les services du Premier ministre. Selon une correspondance datée du 9 septembre dernier, et adressée au président de l’Association des professionnels du tourisme du Cameroun (Aptac) par le secrétaire général de la Primature, cette rencontre aura lieu sur le thème : « quelles mesures pour mieux accompagner la relance du secteur du tourisme et du voyage, avec la levée de certaines restrictions dues à la pandémie du Covid-19 ».

 Si l’on s’en tient à l’énoncé de ce thème, le gouvernement camerounais et les professionnels du secteur devront débattre de la meilleure stratégie à déployer, afin de relancer l’activité touristique. Selon divers rapports officiels, celle-ci a été parmi les plus touchées par la pandémie du coronavirus dans le pays.

À titre d’exemple, l’Institut national de la statistique (INS) estime à 71% la proportion des emplois impactés (réduction des horaires de travail, licenciements, congés techniques, etc. NDLR) par la crise sanitaire dans le secteur de l’hébergement (hôtellerie) et de la restauration, entre avril et mai 2020. Sur le segment du voyage, les compagnies aériennes ont payé le lourd tribut de la fermeture des frontières, qui est encore en vigueur, en dépit des faveurs faites à certaines compagnies.

Dans le cadre des mesures de soutien aux entreprises, le gouvernement camerounais a décidé, en mai 2020, de l’exonération de la taxe de séjour (500 à 5 000 FCFA par nuitée d’hôtel depuis 2017, en fonction du standing de la structure d’hébergement, NDLR) due par les établissements d’hébergement, pour les trois derniers trimestres de l’exercice 2020.

Cette décision n’a cependant aucune incidence sur la trésorerie des établissements concernés, puisque la taxe de séjour est simplement facturée par les hôtels et reversée à l’État, mais est payée par les clients qui se font toujours très rares dans ces structures, depuis le déclenchement de la pandémie au Cameroun.

BRM

Lire aussi:

01-09-2020 - Le groupe hôtelier camerounais La Falaise rouvre ses établissements, après la bourrasque du Covid-19

10-06-2020 - Au Cameroun, le coronavirus impacte plus l’emploi des secteurs de l’éducation, l’hébergement, l’extraction et la sylviculture

01-05-2020 - Covid-19 : pour des raisons économiques, le Cameroun assouplit ses mesures de restriction

vers-la-delivrance-des-permis-de-construire-en-ligne-au-cameroun
Au cours de la 11e session du Cameroon Business Forum (CBF), plateforme d’échanges entre le gouvernement et le secteur public, tenue le 22 octobre à...
le-cameroun-projette-de-reduire-de-100-000-a-5-000-fcfa-le-capital-minimum-pour-la-creation-des-sarl-des-mars-2021
La création des Sociétés à responsabilités limitées (Sarl) pourrait davantage être simplifiée au Cameroun si l’on s’en tient au plan d’actions...
la-bicec-multiplie-son-capital-par-4-pour-le-porter-a-49-milliards-de-fcfa
L’augmentation annoncée du capital de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale de la Marocaine Banque centrale...
les-exportations-de-bananes-au-cameroun-chutent-de-pres-de-19-500-tonnes-sur-les-9-premiers-mois-de-l-annee-2020
Entre janvier et septembre 2020, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté 136 048 tonnes au total, selon une compilation des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev