logoIC
Yaoundé - 09 février 2023 -
Travaux publics

Au Cameroun, plus de 51% du réseau routier est en mauvais état, faute de moyens pour l’entretien (Mintp)

Au Cameroun, plus de 51% du réseau routier est en mauvais état, faute de moyens pour l’entretien (Mintp)

(Investir au Cameroun) - En cette année 2021, le réseau routier camerounais affiche un linéaire global de 121 873,93 km, toutes catégories confondues (routes bitumées, en terre, nationales, régionales, départementales, communales, etc.). Mais, de l’aveu même du ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, qui a défendu son enveloppe budgétaire 2022 le 1er décembre 2021 devant les députés, 48,86% de ce réseau est « en bon ou moyen état de circulation, et 51,14% en mauvais état ».

Selon l’exposé fait par le ministre face aux députés, cette situation est consécutive au manque de moyens financiers pour assurer l’entretien routier. En effet, a-t-il souligné, au cours des 10 dernières années, le linéaire de routes au Cameroun a plus que doublé, mais les moyens conséquents pour l’entretien n’ont pas suivi. « Le linéaire du réseau routier est passé de 55 000 km en 2010 à 121 873,93 km en 2021, soit un accroissement de 121%, sans accroissement correspondant des ressources d’entretien et de maintenance », a expliqué le ministre Nganou Djoumessi.

Afin d’inverser cette tendance, le chef du département ministériel en charge des travaux publics annonce que le gouvernement entend non seulement concéder l’entretien routier, mais aussi implémenter la nouvelle stratégie de durabilité des routes en terre, qui constituent plus de 93% du réseau routier national. En effet, constatant que « les solutions d’entretien envisagées et mises en œuvre jusqu’alors ont montré leurs limites et appellent à une nouvelle stratégie efficace d’entretien durable des routes en terre », le ministère des Travaux publics a élaboré une stratégie d’entretien durable des routes en terre, qui était au cœur d’un séminaire de vulgarisation organisé du 1er au 3 juin 2021 dans la capitale camerounaise.

Articulée autour de nouvelles techniques de traitement de la chaussée et l’intégration des produits innovants dans les travaux, cette stratégie vise concrètement, apprend-on, à « améliorer la portance du matériau meuble disponible constituant la couche de roulement de ces routes, limiter l’influence du trafic par la maîtrise et le contrôle de circulation des poids lourds, maitriser et limiter l’influence des conditions climatiques sur la route… ». Mais, souligne-t-on au Mintp, les actions à mener dans le cadre de cette stratégie « devront être accompagnées de mesures de gouvernance que sont une plus grande rigueur dans l’exécution des travaux, par le respect strict du cahier de charges bien établi au préalable ; et une densification de la surveillance du réseau et des interventions d’urgence ».

Selon le ministère des Travaux publics, le retour d’expérience obtenu après les premières années d’implémentation de cette stratégie aboutira à l’élaboration d’un « guide technique de l’entretien des routes en terre ressortant, par zone écologique, les spécificités techniques, les problèmes rencontrés, les solutions optimales appropriées ainsi que le protocole de mise en œuvre ». Au final, en plus de rendre possible l’entretien des routes en terre à des coûts optimisés, la stratégie que se prépare à implémenter le Mintp devrait avoir un impact positif sur le quotidien des populations camerounaises, dont le « niveau de vie dépend (…) étroitement du niveau de service offert par ces routes en terre ».

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

01-06-2021 - Le Cameroun met en place une stratégie pour entretenir les routes en terre, soit 93,6% de son réseau routier

transport-urbain-le-gouvernement-promet-une-augmentation-de-50-fcfa-des-tarifs-du-taxi-au-cameroun
Dans les prochains jours, les tarifs du transport urbain devraient connaître une augmentation de 50 FCFA au Cameroun. C’est la principale décision...
transport-urbain-les-activites-de-yango-suspendues-au-cameroun
Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme...
eau-potable-l-arret-de-l-usine-d-akomnyada-accentue-les-perturbations-d-approvisionnement-a-yaounde
Ce 8 février 2023, les robinets sont secs dans de nombreux quartiers de Yaoundé. L’arrêt de la station de production d’Akomnyada a empiré les...
bois-et-hydrocarbures-font-baisser-les-exportations-1-au-cameroun-au-2e-trimestre-2022-ins
Au cours du 2e trimestre 2022, le volume des exportations du Cameroun a diminué de 1% en glissement annuel. Selon le rapport des Comptes...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev