logoIC
Yaoundé - 20 avril 2019 -
Agriculture

Le cacao exporté par les pays de la Cemac est passé en dessous des 1 000 FCFA/kg à fin 2018

Le cacao exporté par les pays de la Cemac est passé en dessous des 1 000 FCFA/kg à fin 2018

(Investir au Cameroun) - La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) vient de produire une note sur l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) au 3è trimestre 2018.

Il ressort de cette note que, la filière cacao exporté par les pays de la Cemac a terminé l'année sur une mauvaise note en passant en dessous des 1 000 FCFA/kg. Selon l'Icco (l'instance faîtière du cacao mondial), cette baisse s'explique par la surproduction de cacao sur le marché international, qui est à son tour, à l'origine de la baisse des cours à l'international.

Entre juin et septembre 2018, indique la Beac, les cours du cacao en dollars ont connu une légère baisse. Ces cours ont fléchi à 2,19 $/kg en septembre 2018, après 2,41 $/kg. Dans le même temps, le taux de change $/FCFA est monté à 562,6 FCFA en septembre 2018, après 561,7 FCFA en juin 2018, ce qui correspond à une appréciation de 0,1629 %.

Par conséquent, le prix du cacao en FCFA a enregistré une diminution de près de 8,8 %, avec un prix affiché à 1 234,89 FCFA en septembre 2018, contre 1 354,13 FCFA/kg. Ce qui a eu un impact, entre autres, dans la zone Cemac.

Mais, reconnaît la Beac, la production cacaoyère dans la Cemac reste faible. Le Cameroun, par exemple, l’un des plus gros producteurs de la région peine à produire 300 000 tonnes par an. A contrario, le marché du cacao est dominé par deux grands producteurs africains, que sont la Côte d’Ivoire et le Ghana. Ces deux pays contrôlent près de 60 % de l’offre mondiale, avec 2,9 millions de tonnes produites en 2018 pour une production mondiale de 4,5 millions de tonnes.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n84: Avril 2019

Cacao : l’industrie de transformation a le vent en poupe

Entretien avec Louis-Paul Motazé, ministre des Finances



Business in Cameroon n74: April 2019

Cocoa: The transformation industry is thriving

Interview with Louis-Paul Motaze, minister of finances


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev