logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Gestion publique

Cemac : la croissance économique attendue à 3,6% en 2024, son niveau le plus haut depuis 10 ans

Cemac : la croissance économique attendue à 3,6% en 2024, son niveau le plus haut depuis 10 ans

(Investir au Cameroun) - Selon le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), qui s’est réuni le 25 mars 2024 à Yaoundé, au siège de cet institut d’émission commun aux six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad et RCA), la croissance économique dans cet espace communautaire est projetée à 3,6% à fin 2024. À en croire le gouverneur de la Beac, le Centrafricain Yvon Sana Bangui, si cette prévision optimiste venait à se réaliser, la Cemac enregistrerait alors son taux de croissance économique le plus élevé depuis les 10 dernières années.

À en croire les prévisionnistes de la banque centrale des États membres de la Cemac, cette projection est « soutenue principalement par la bonne tenue des activités non pétrolières », dont la croissance est annoncée à 4,1% au cours de l’année 2024, en hausse de 1% par rapport aux 3,1% de l’année 2023. Le dynamisme annoncé des activités économiques sera impulsé aussi bien par le secteur privé que par le secteur public. Dans ce dernier secteur, selon les prévisions officielles révélées le 25 mars 2024, il est attendu une « dégradation des indicateurs des finances publiques » en 2024, avec notamment un solde budgétaire négatif (-0,2%, contre 0% en 2023), en raison notamment de l’accroissement des investissements dans les différents pays de la sous-région, précise la Beac.

Dans le même temps, et en dépit des mesures de lutte contre l’inflation mise en œuvre dans les pays de la sous-région, les tensions inflationnistes vont persister tout au long de l’année 2024, à 5,5%. Ce qui correspond toujours pratiquement au double du seuil de tolérance de 3% admis par les critères de surveillance multilatérale de la zone Cemac. Bien que liées à un environnement international défavorable, avec notamment la poursuite du conflit russo-ukrainien, ces poussées inflationnistes seront également entretenues, selon les analystes de la Beac, par la récente hausse des prix des produits pétroliers à la pompe dans certains pays de la zone Cemac. Il s’agit notamment du Cameroun et du Tchad.

En effet, au Cameroun, afin de réduire la subvention à la consommation des produits pétroliers, devenue intenable pour le Trésor public, le gouvernement a procédé à une revalorisation de 15% des prix du super et du gasoil la pompe, depuis le 3 février 2024. Il s’agit de la 2e augmentation en l’espace d’un an. Cette décision a été suivie par une revalorisation des tarifs du transport urbain et interurbain par voie terrestre. Ces réajustements des prix devraient conduire à un taux d’inflation de 7% dans le pays en 2024, selon les projections de l’Institut national de la statistique (INS).

Au Tchad, depuis le 13 février 2024, les prix à la pompe du super et du gasoil ont été revus à la hausse de respectivement 41% et 18%. Une décision qui devrait également entretenir l’inflation dans le pays et la sous-région. Malgré les mesures d’atténuation en faveur des populations (gratuité de l’eau et de l’électricité), ainsi que les multiples allégements fiscaux décidés par le gouvernement au profit des opérateurs du transport urbain (abattement de 50% sur la quasi-totalité des impôts liés à cette activité).

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

03-02-2024 - Carburants : le Cameroun procède à une augmentation de 15% des prix à la pompe du super et du gasoil

04-03-2024 - Stabilité monétaire, croissance économique, réformes… : les priorités du nouveau gouvernement de la Beac

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev