logoIC
Yaoundé - 08 décembre 2019 -
Economie

Les besoins pour reconstruire les régions anglophones du Cameroun se chiffrent à 3500 milliards de FCFA (RDPC)

Les besoins pour reconstruire les régions anglophones du Cameroun se chiffrent à 3500 milliards de FCFA (RDPC)

(Investir au Cameroun) - Le Cameroun a besoin de plus de 3 500 milliards de francs CFA (5,9 milliards $) pour reconstruire les régions anglophones en crise. C’est ce qu’a indiqué, la semaine dernière, Jacques Fame Ndongo (photo), le secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir.

D’après celui qui est par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur, cette somme serait nécessaire pour la mise en œuvre des recommandations retenues lors du grand dialogue national qui s’est tenu début octobre pour apaiser les tensions dans les régions anglophones du pays.

La remise à flot de nombreuses entreprises publiques agro-industrielles et la relance de projets suspendus, ces dernières années, devraient absorber une bonne partie de ce financement, avec la réhabilitation des « installations et des infrastructures publiques détruites ou rendues obsolètes du fait de leur inutilisation en raison de la crise ». Ce, un peu plus d’un an après le lancement par le gouvernement, d’un plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions anglophones, avec un budget prévisionnel de 12,7 milliards de francs CFA (21,7 millions de dollars).

La crise anglophone au Cameroun a démarré en 2016 par des revendications corporatistes avant de se transformer en un mouvement sécessionniste armée. Celui-ci vise à créer un État indépendant regroupant les régions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où vit principalement la communauté anglophone, qui représente à peu près 20% de la population totale du pays.

Moutiou Adjibi Nourou    

Lire aussi:

06/10/2019 - Reconstruction, décentralisation, statut spécial pour les zones anglophones, libération de 333 détenus : le Cameroun aspire

01/10/2019 - Le Cameroun fonde ses espoirs sur le « Grand dialogue national » pour résorber la crise dans les deux régions anglophones

des-dispositions-pour-booster-le-recouvrement-force-des-creances-au-cameroun-contenues-dans-le-projet-de-loi-de-finances-2020
Dans le projet de loi de finances 2020 en examen à l’Assemblée nationale, le gouvernement souhaite modifier l’article 7 du code général des impôts....
le-cameroun-veut-durcir-sa-legislation-regissant-l-activite-de-notaires-huissiers-greffiers-arbitres
Dans le cadre du projet de loi de finances 2020 déposé par le gouvernement au parlement, l’on y a apprend que l’État veut durcir la législation...
la-centrale-de-mekin-15-mw-dans-le-sud-cameroun-a-l-arret-apres-sa-mise-sous-tension-en-avril-2019
Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le 4 novembre, Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), a fait cas des défis du...
au-30-novembre-2019-les-exportations-du-cameroun-en-gaz-naturel-liquefie-se-situent-a-3-9-millions-m3
Au 30 novembre 2019, les exportations du Cameroun en gaz naturel liquéfié (GNL) se situent à 3 912 738 m3, selon des sources autorisées à la Société...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n91: Novembre 2019

Le poids croissant des banques marocaines au Cameroun


Le Made in Cameroon progresse dans les supermarchés


Business in Cameroon n81: November 2019

The growing weight of Moroccan banks in Cameroon


Made in Cameroon products gradually take over supermarkets

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev