logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Energie

Le consortium sino-ghanéen Sunon Asogli /China Energy E. en pole position pour construire la centrale à gaz de Limbé

Le consortium sino-ghanéen Sunon Asogli /China Energy E. en pole position pour construire la centrale à gaz de Limbé

(Investir au Cameroun) - Le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, vient de publier les résultats de l’appel d’offres lancé le 7 mai 2020 pour la pré-qualification des partenaires en vue de la réalisation des études, la construction et l’exploitation en mode « Build Operate Transfer » (construire, exploiter et transférer, en français) de la Centrale thermique à gaz de Limbé (350 MW) et des lignes électriques associées.

En effet, se référant à la liste des entreprises pré-qualifiées, le consortium sino-ghanéen Sunon Asogli Power Limited (Ghana)/China Energy Engineering Corporation Limited, dont le siège est basé à Tema au Ghana, est classé numéro un devant quatre autres candidats.

Les autres prétendants respectifs sont : le consortium sino-camerounais Folder Energy Partners Limited-China Machinery Engineering Corporation (CMEC) basé à Douala au Cameroun ; le Chinois Power Construction Corporation of China Limited (Power China) basé à Chengongzhuang West Road (Chine) ; le Turc Aksa Enerji Uretim A.S. et Acwa Power basé à Dubaï.

« Les responsables desdites entreprises sont invités à prendre attache avec le cabinet du Minee (…) pour la suite de la procédure », indique M. Eloundou Essomba. La prochaine étape consistera en une audition des candidats afin d’obtenir une short-list de trois entreprises. Plus tard, l’adjudicataire sera déclaré.

Dotée d’une capacité de production de 350 MW, la future centrale thermique à gaz de Limbe ambitionne d’améliorer l’approvisionnement en énergie électrique dans les régions du Littoral, de l’Ouest et du Sud-Ouest, indique le Minee. Le projet lui-même doit être livré au plus tard en 2024, selon le chronogramme officiel.

Cette étape de pré-qualification vient mettre un terme à la collaboration entre le gouvernement camerounais et le groupe Eranove sur ce projet. En effet, le 22 avril 2014, l’État du Cameroun avait déjà signé un protocole d’accord pour la réalisation de ce projet, avec ce producteur indépendant d’électricité et d’eau, contrôlé par le fonds d’investissement Emerging Capital Partners (57%). Mais le partenariat entre Eranove et le Cameroun n’a pas prospéré pour des raisons qui ne sont pas divulguées jusqu’ici.

Sylvain Andzongo

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev