logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Energie

Électricité : Scatec peaufine deux nouveaux projets de 25 à 30 MW de solaire au Cameroun, avec l’appui financier de la SFI

Électricité : Scatec peaufine deux nouveaux projets de 25 à 30 MW de solaire au Cameroun, avec l’appui financier de la SFI

(Investir au Cameroun) - La société norvégienne Scatec, qui a construit dans la partie septentrionale du Cameroun les centrales solaires de Maroua et Guider, d’une capacité cumulée de 30 MW, vient de décrocher un financement d’un montant d’un peu plus de 60 milliards de FCFA (100 millions de dollars) auprès de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale dédiée au financement du secteur privé. Selon le communiqué officiel publié le 13 décembre 2023 par Release, filiale à travers laquelle le développeur norvégien de projets solaires a obtenu le financement, ce prêt qui permettra le déploiement de nouveaux projets au Cameroun et au Tchad est assorti d’une ligne de garantie d’un montant de près de 40 milliards de FCFA (65 millions de dollars), pour couvrir le paiement des factures des clients de Scatec sur lesdits projets.

« (…) Release explore activement de nouvelles opportunités au Cameroun, au Libéria et dans le reste de l’Afrique de l’Ouest et centrale, renforçant ainsi son engagement à faire progresser les solutions d’énergie renouvelable sur le continent africain et sur d’autres marchés sélectionnés », laisse entendre Hans Olav Kvalvaag, PDG de Release, parlant des ambitions de ce développeur de projets solaires et de sa maison-mère au Cameroun. En effet, apprend-on de sources autorisées, Scatec peaufine actuellement deux nouveaux projets de solaire dans la partie septentrionale du Cameroun. Ces deux centrales, apprend-on, devraient avoir une capacité de production globale de 25 à 30 MW. Et le financement et la garantie obtenus de la SFI viennent davantage déblayer le chemin pour faciliter la réalisation de ces projets, indiquent nos sources.

La mise en œuvre effective des deux projets actuellement en discussion avec l’État du Cameroun devrait permettre à Scatec de renforcer son statut, à la fois de pionnier et de leader de l’énergie solaire au Cameroun. En effet, les centrales solaires de Maroua et de Guider, inaugurées en septembre 2023 par le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, constituent le tout premier projet d’envergure réalisé dans le solaire au Cameroun. Ceci, pour le grand bonheur de la diversification du mix énergétique du pays (largement dominé par l’hydroélectricité) et des populations et entreprises des trois régions septentrionales du Cameroun.

En effet, selon Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité dans le pays, grâce à l’injection des premiers mégawatts des centrales solaires de Maroua et Guider dans le réseau interconnecté Nord (RIN) en fin d’année 2022, dès le premier trimestre 2023, les régions du Nord, de l’Adamaoua et de l’Extrême-Nord, qui constituent le RIN, n’ont pas connu les habituels délestages pour cause de déficit de production. Il s’agit d’une grande première depuis 3 ans, alors que les centrales solaires modulaires sus-mentionnées n’injectaient sur cette période qu’entre 15 et 18 MW dans le réseau, apprend-on.

De plus, l’arrivée de ces infrastructures énergétiques induit « l’arrêt des centrales thermiques autrefois utilisées pour renforcer l’offre de production dans cette partie du pays, générant ainsi des économies budgétaires pour l’État », avait souligné le ministre Gaston Eloundou Essomba dans le communiqué publié la veille de l’inauguration des centrales construites par Scatec à Maroua et Guider.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

25-12-2023-Énergie solaire : le Cameroun compte augmenter sa capacité de production de 30,6 à 250 MW d’ici 2030

23-12-2023-Électricité : Eneo prépare le lancement des travaux de construction de six nouvelles minicentrales solaires

15-09-2022-Électricité : la montée en puissance du solaire réduit l’usage du thermique dans la partie septentrionale du Cameroun

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev