logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Environnement

Yaoundé se dote d’un second site de dépôts d’ordures d’une superficie de 25 ha

Yaoundé se dote d’un second site de dépôts d’ordures d’une superficie de 25 ha

(Investir au Cameroun) - Gilbert Tsimi Evouna (photo), le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY), informe qu’un second site de dépôts d’ordures, dans la zone est de la capitale du Cameroun, a été trouvé à Ongot. C’est dans l’arrondissement de Ngoumou, département de la Mefou et Akono. La superficie de ce site est de 25 hectares.

« À ce jour, nous sommes heureux d’annoncer que les transactions financières avec les populations et les procédures avec les autorités en charge de la propriété foncière sont achevées. Les documents des trois titres fonciers ont été formellement remis à la Communauté urbaine de Yaoundé le 24 juin 2019 », déclare le délégué de la CUY. Il ajoute que l’aménagement des voies d’accès et du site proprement dit, seront bientôt conduits à leur terme. Pour y parvenir, la CUY a déboursé un montant de 3 milliards de FCFA.

En attendant l’exploitation d’Ongot, Gilbert Tsimi Evouna affirme que les travaux de maintenance du premier site à Nkolfoulou sur la route de Soa, une banlieue de Yaoundé, font l’objet d’une planification annuelle et continueront de bénéficier d’une attention soutenue. Durant la période transitoire, le temps de l’achèvement des travaux d’aménagement du site d’Ongot, la compagnie Urban DNA transportera les déchets collectés vers la décharge de Nkolfoulou.

Urban DNA est le second opérateur, après la Société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), avec lequel la CUY a signé, le 11 novembre 2018, un contrat de pré-collecte, balayage et nettoyage des rues, places publiques et marchés de la ville de Yaoundé. Selon la Communauté urbaine, ce second opérateur a été recruté parce que la société Hysacam peinait à collecter les quelque 1 300 tonnes d’ordures ménagères produites à Yaoundé, chaque jour. Hysacam, pour sa part, a souvent expliqué que ses difficultés de déploiement sont liées au paiement en retard de ses prestations par l’État du Cameroun. 

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev