logoIC
Yaoundé - 05 avril 2020 -
Finance

À partir du 8 avril 2020, le Cameroun lancera trois opérations pour lever 220 milliards de FCFA sur le marché de la Beac

À partir du 8 avril 2020, le Cameroun lancera trois opérations pour lever 220 milliards de FCFA sur le marché de la Beac

(Investir au Cameroun) - Le Trésor public camerounais entend lancer, à partir du 8 avril 2020, une série de trois émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA), afin de mobiliser une enveloppe de 220 milliards de FCFA sur le marché des titres publics de la Beac, apprend-on de sources internes au ministère des Finances.

Ces opérations, qui permettront respectivement de lever 50, 70 et 100 milliards de FCFA, se feront à travers des OTA à 2, 3 et 5 ans de maturité. Selon nos sources, ces émissions de titres publics seront assorties de taux d’intérêt allant de 3,5 à 5,7%.

Les émissions de titres publics en préparation au ministère des Finances surviennent quelques jours seulement après la publication d’un décret du chef de l’État habilitant le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, à émettre des titres publics pour un montant de 320 milliards de FCFA. Ces fonds, souligne le décret, serviront à la réalisation de certains projets dans le pays.

C’est la 2e opération d’envergure que va tenter le Trésor public camerounais sur le marché monétaire. En effet, entre mai et juin 2019, le gouvernement camerounais avait déjà réussi à mobiliser plus de 150 milliards de FCFA grâce à trois émissions d’OTA, privilégiant ainsi le marché monétaire à un emprunt obligataire sur le marché financier.

« L’Etat s’est recentré sur le marché monétaire de la Beac, qui est le marché traditionnel des Trésors publics et des banques, pour émettre des OTA dont la durée moyenne du prêt est plus longue que les emprunts obligataires. Les OTA offrent un délai de grâce plus long à l’État, dans la mesure où le principal n’est remboursé qu’au terme de sa maturité, contrairement aux emprunts obligataires dont le remboursement intervient généralement par quart, à partir de la 2e année. Bien plus, l’OTA assure à l’agent économique une meilleure rentabilité. Car, il perçoit les intérêts sur toute la durée de vie du titre », explique Samuel Tela, directeur de la trésorerie à la direction générale du Trésor du ministère des Finances.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

24-06-2019 - Au lieu des 150 milliards sollicités, le Cameroun obtient plus de 174 milliards de FCFA sur le marché de la Beac

la-bvmac-affiche-une-capitalisation-boursiere-totale-de-120-milliards-de-fcfa-au-26-fevrier-2020
La Bourse de valeurs mobilières de l'Afrique centrale (Bvmac) dont le siège est basé à Douala, au Cameroun, informe que, depuis le lancement effectif de...
au-cameroun-60-34-des-chefs-d-entreprises-se-disent-impactes-par-l-augmentation-de-la-pression-fiscale-gicam
Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) vient de publier son « Tableau de bord de l’économie » pour le compte du 3e trimestre 2019. Le...
l-etat-du-cameroun-nourrit-l-ambition-de-racheter-les-actions-de-total-au-sein-de-la-sonara
En parcourant le rapport de la Commission de réhabilitation (CTR) des établissements publics au Cameroun, paru en septembre 2019, l’on y apprend que...
des-banques-impliquees-dans-la-collecte-des-ressources-dediees-au-fonds-special-de-lutte-contre-le-covid-19-au-cameroun
Une ou plusieurs banques vont jouer, dans les prochains jours, un rôle important dans la collecte des apports financiers que les bailleurs privés ou...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n95 Mars 2020

Minim Martap« Peut-être la meilleure bauxite au monde à ce jour »


La nécessaire réforme des entreprises publiques camerounaises


Business in Cameroon n85: March 2020

Minim Martap«It might be the best bauxite ever at the moment»


The necessary reform of Cameroonian public firms

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev