logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Gestion publique

Les émissions des titres publics dans la zone Cemac ont doublé en 2015, à 635,8 milliards de FCfa

Les émissions des titres publics dans la zone Cemac ont doublé en 2015, à 635,8 milliards de FCfa

(Investir au Cameroun) - Face à la conjoncture économique morose qui frappe de plein fouet les économies de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad et République centrafricaine), le marché des titres publics de la Banque centrale commune aux six pays sus-mentionnés est devenu plus dynamique. Selon les statistiques révélées au sortir de la première réunion de l'année 2016 du Conseil de surveillance de la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT), qui s'est tenue le 14 avril 2016 au siège de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) à Yaoundé, les émissions de titres publics par les États ont doublé en 2015 par rapport à l'année 2014.

Ces opérations des Trésors publics des États membres de la Cemac ont culminé à 635,8 milliards de francs Cfa à fin février 2016, contre 312,4 milliards de francs Cfa sur la même période l'année dernière. « Cette forte hausse du recours des États au marché des titres publics s'inscrit dans un contexte économique marqué par le resserrement de la liquidité bancaire observé depuis le premier semestre de l'année 2015, en relation avec la faiblesse des cours internationaux du pétrole sur la plupart des économies de la Cemac », explique la BEAC dans le communiqué officiel.

En effet, face à la chute des cours mondiaux du pétrole, qui a obéré de 20% (Cameroun) à plus de 70% (Guinée équatoriale) les enveloppes budgétaires des pays de la Cemac, dont cinq sur six sont producteurs de pétrole, les États ont revu à la hausse le niveau de leurs opérations sur le marché des titres publics de la banque centrale, afin de mobiliser les ressources permettant de financer le déficit budgétaire. Ainsi, le Cameroun, principal animateur de ce marché depuis sa création en 2011, avait annoncé, dès janvier 2015, des émissions de titres publics pour un montant total de 375 milliards de francs Cfa, contre 160 milliards de francs Cfa pour le Tchad et 135 milliards de francs Cfa pour la République gabonaise.

L'année 2015 sur le marché des titres publics de la BEAC aura également été marqué par l'arrivée d'un nouveau pays sur le marché, à savoir la Guinée équatoriale, dont les recettes pétrolières représentent jusqu'à 85% de l'enveloppe budgétaire nationale. L'entrée en lice de cet émirat pétrolier d'Afrique centrale a ainsi porté à cinq le nombre de pays de la Cemac opérant sur le marché des titres publics de la banque centrale. A ce jour, seule reste attendue la première opération de la République du Congo.

La conjoncture économique aidant, les opérations sur les titres publics sur le marché de la BEAC devraient de nouveau prendre du volume en cette année 2016. En effet, selon les calendriers prévisionnels des opérations, communiqués par les États à la banque centrale, conformément aux usages, les deux principaux animateurs du marché, à savoir le Cameroun et le Gabon, ambitionnent d'émettre des titres publics respectivement pour 370 et 195 milliards de francs Cfa. Soit une enveloppe globale de 565 milliards de francs Cfa.

BRM

 

Lire aussi

06-04-2016 - Le Cameroun lèvera 62 à 72 milliards de FCfa sur le marché de la BEAC au 2ème trimestre 2016

20-01-2016 - La BEAC booste les capacités d’intervention de la BDEAC par un appui financier de 400 milliards FCfa

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev