logoIC
Yaoundé - 04 mars 2021 -
Gestion publique

Suspendu de livraison de matière première par la Sodecoton, l’Industriel Cicam ferme son usine de Garoua

Suspendu de livraison de matière première par la Sodecoton, l’Industriel Cicam ferme son usine de Garoua

(Investir au Cameroun) - Déjà financièrement fragile depuis de nombreuses années, en raison de la concurrence farouche que lui livre les tissus importés de Chine et de l’Afrique de l’Ouest, la Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam), unique transformateur du coton en Afrique centrale, vient de prendre un nouveau coup. En effet, depuis le 18 octobre 2020, cette entreprise publique a dû fermer son usine de Garoua, dans la partie septentrionale du pays, envoyant ainsi 352 employés au chômage.

Cette fermeture, apprend-on de bonnes sources, est consécutive à la décision de la Société de développement du coton (Sodecoton), de suspendre les livraisons de la matière première à la Cicam, qui cumule 1,3 milliard de FCFA d’impayés vis-à-vis de l’entreprise cotonnière. De fait, selon le protocole d’accord qui lie les deux entreprises, apprend-on de sources proches du dossier, la Sodecoton est fondée à interrompre les approvisionnements, dès lors que l’encours de la dette atteint 200 millions de FCFA.

Mais, dans le cas d’espèce, la société cotonnière a dû faire de nombreuses concessions, avant de se résoudre à passer à la vitesse supérieure. « Avant le Covid, cet encours culminait déjà à 600 millions de FCFA. Mais, la Cicam a argué de l’opportunité de fabriquer les masques et de les vendre que lui offrait le Covid, pour pouvoir apurer sa dette. Mais, malheureusement, l’encours de la dette a plutôt explosé, atteignant désormais 1,3 milliard de FCFA », explique une source autorisée.

L’ire de la Sodecoton tient surtout de ce que, analyse une source bien informée, malgré la dette réclamée par la Sodecoton, la Cicam a cru devoir importer « entre temps, pour 600 millions de FCFA d’écrus (tissu nom imprimé), produit fini de l’usine de Garoua, qui permet d’approvisionner en matière première l’usine de Douala ». Toute chose qui peut témoigner du peu de cas que le top management de la Cicam fait de la situation de l’usine de Garoua. Pourtant, à plein régime, cette unité procure à la Cicam environ 600 000 mètres d’écrus par mois, pour une consommation de coton évaluée à environ 120 millions de FCFA.

Avec la fermeture de l’usine de Garoua, la Cicam pourrait, comme ce fut déjà le cas en 2020, connaître quelques perturbations dans la production du pagne du 8 mars 2021, date qui marque la célébration de la Journée internationale de la femme. Cet évènement permet chaque année à cette entreprise publique de réaliser une part importante de son chiffre d’affaires. Cette hypothèse est d’autant plus plausible que même les importations des écrus peuvent être perturbées par les problèmes de logistique internationale induits par la crainte de la généralisation d’une 2e vague du coronavirus dans le monde.

Brice R. Mbodiam  

Lire aussi:

03-11-2020 - Vers un « rapprochement stratégique » entre la Sodecoton et la Cicam pour transformer 50% du textile camerounais en 2030

11-03-2020 - Asphyxiée par la concurrence chinoise, Cicam acquiert de nouveaux équipements pour tenter de se maintenir en vie

19-05-2020 - Cicam : l’improbable challenge de la production mensuelle de 15 millions de masques anti Covid-19

reouverture-officielle-annoncee-du-corridor-douala-bangui-ferme-depuis-3-mois-pour-insecurite-en-rca
Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près...
sur-prescription-de-l-omc-le-cameroun-prepare-un-programme-national-d-elaboration-des-normes-pour-2022
Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de février-avril 2021, un appel à...
la-banque-europeenne-d-investissement-pourrait-entrer-dans-le-capital-de-la-bdeac
Nikolaos Miliniatis, chef de la Représentation de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l'Afrique centrale, a été reçu le 2 mars à Brazzaville...
les-propositions-de-l-expert-camerounais-alain-symphorien-ndzana-biloa-pour-une-meilleure-fiscalite-internationale
La Covid-19 est venue exposer davantage le besoin pour les pays, notamment ceux qui disposent de ressources financières modestes, de pouvoir mobiliser...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n106 Janvier 2021

Le Cameroun passe à la phase industrielle


Mathurin Kamdem, un patriote déterminé


Business in Cameroon n96: January-2021

Cameroon moves to the industrial phase


Mathurin Kamdem, a determined patriot

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev