logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Gestion publique

Le régulateur des médias tranche en faveur d’Investir au Cameroun, après une plainte d’un partenaire local de Yango

Le régulateur des médias tranche en faveur d’Investir au Cameroun, après une plainte d’un partenaire local de Yango

(Investir au Cameroun) - Lors de sa 41e session ordinaire, tenue le 21 fevrier 2024 à Yaoundé, le Conseil national de la communication (CNC), le régulateur des médias au Cameroun, a prononcé un non-lieu dans l’affaire qui oppose Michel Guy France Awana Ateba, PDG d’Enangue Holding, partenaire local du groupe Yango au Cameroun, à Investir au Cameroun. « Le Conseil, après avoir constaté, suite à une analyse objective des faits, sous-tendue par des documents probants, que les auteurs de l’article incriminé ont respecté les exigences professionnelles d’investigation et de recoupement dans le traitement des informations portées à la connaissance du publica décidé de prononcer un non-lieu à suivre », écrit le CNC. Le régulateur précise que cette décision met un terme à la procédure initiée par le PDG d’Enangue Holding contre le journal spécialisé dans le traitement de l’actualité économique et financière.

Le 20 novembre 2023, Michel Guy France Awana Ateba a saisi le CNC suite à la publication le 22 août dernier d’un article intitulé « Transport urbain : comment le Russe Yango a manœuvré pour obtenir l’autorisation d’exercer au Cameroun ». Le plaignant estime que cette dépêche contient « des informations qu’il juge non fondées et insinuantes de nature à porter atteinte à l’image de la société dont il a la charge, faisant état de l’intervention de la Russie dans son processus d’obtention de la licence auprès du ministère des Transports », peut-on lire dans la convocation servie le 9 février au directeur de publication d’Investir au Cameroun, Yasmine Bahri Domon et aux auteurs de l’article, dont son rédacteur en chef, Aboudi Ottou. Convocation honorée le 13 février.  

L’article incriminé revient notamment sur les faits qui ont conduit au retour en grâce de Yango au Cameroun après sa suspension, en février 2023, par le ministère des Transports pour exercice illégal de l’activité de transport. Un travail qui a déjà valu deux convocations à la direction de la police judiciaire (DPJ) à Yaoundé à Aboudi Ottou, à la suite d’une plainte du même PDG d’Enangue Holding. Cette procédure reste pendante.

« Depuis le début de ma carrière en 2006, je me suis toujours donné la peine de faire mon travail dans le strict respect de l’éthique et de la déontologie. Un principe du reste très cher à Investir au Cameroun. Je remercie donc le CNC d’avoir reconnu, à travers sa décision, ce professionnalisme », a réagi Aboudi Ottou à la lecture du communiqué du CNC.

Lancé en 2011, Investir au Cameroun est l’un des premiers médias dédiés à l’actualité économique et financière au Cameroun. Le journal a reçu, le 15 février 2024, le prix de meilleure presse économique en ligne en 2023, décerné par le ministère des Finances. Un prix qui récompense « la pertinence de ses informations et la véracité des faits qu’il publie », selon les termes de Samuel Tela, directeur de la trésorerie au sein de ladite administration.

P.N.N

Lire aussi :

16-02-2024-Investir au Cameroun honoré par un prix du ministère des Finances du Cameroun

16-11-2023-Nouvelle convocation à la police du journaliste Aboudi Ottou au sujet de la plainte d’un partenaire local du Russe Yango

 

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev