logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Politique

Vers une prorogation du mandat des députés et des conseillers municipaux camerounais jusqu’en 2020

Vers une prorogation du mandat des députés et des conseillers municipaux camerounais jusqu’en 2020

(Investir au Cameroun) - Le bureau de l’Assemblée nationale a examiné ce 19 juin, une consultation du président de la République, Paul Biya, portant sur une nouvelle prorogation du mandat des députés.

Selon des informations glanées auprès de certains membres dudit bureau, cette prorogation du mandat des parlementaires, suggérée par le chef de l’État, sera adoubée au niveau de la Chambre basse. L’instance parlementaire est favorable à une rallonge, pour une nouvelle période de deux mois, à compter du 29 octobre 2019.  

Le président de la République fonde sa demande sur l’article 15 (4) de la constitution. Il dispose qu’en cas de crise grave ou lorsque les circonstances l’exigent, le chef de l’État peut, après consultation du président du Conseil constitutionnel et des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, demander au parlement de décider, par une loi, de proroger ou d’abréger le mandat des députés.

Des sources crédibles indiquent également que Paul Biya a saisi le président du Sénat et le Premier ministre, afin de les consulter sur la prorogation du mandat des conseillers municipaux jusqu’au 29 février 2020. La raison évoquée est le besoin d’harmonisation des délais nécessaires d’un double scrutin législatif et municipal.

Mais l’on n’a pas les motivations concrètes du report des élections législatives. Le fait est cependant que le Cameroun connaît, depuis octobre 2016, des troubles dans la partie Nord-Ouest et Sud-Ouest du pays. Et certains partis politiques suggèrent de sursoir à l’organisation des élections tant que le calme n’est pas revenu dans ces régions.

En 2018 déjà, Paul Biya avait déjà fait proroger le mandat des édiles. Il avait officiellement justifié sa décision par un engorgement du calendrier électoral, les mandats du président de la République, des députés et des conseillers municipaux arrivant à échéance entre le 15 octobre et le 3 novembre de cette année-là.

« La tenue de ces élections présidentielles, législatives et municipales, au regard de la date de convocation du corps électoral (courant juin-juillet 2018), entraînera un chevauchement des différentes opérations relatives à ces scrutins », avait indiqué Paul Biya. Pour éviter ce chevauchement de scrutins, le président de la République du Cameroun avait proposé la prorogation du mandat des députés et des conseillers municipaux pour une durée de douze mois.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev