logoIC
Yaoundé - 20 novembre 2018 -

Oumarou Fadil, le maire de la commune d’arrondissement de Douala 3ème, dans la capitale économique du Cameroun, vient d’annoncer la finalisation avec Eximbank of India, d’un accord de prêt d’un montant d’un milliard de yuans, soit environ 5 milliards de francs Cfa, pour la mise en place par la mairie sus citée, d’un parc à engins devant permettre d’effectuer des travaux d’entretien routier.

Ce prêt, affirme le maire Fadil, est la concrétisation de contacts noués au cours de la 9ème édition du conclave Inde-Afrique qui s’est tenu en mars 2013. «Les mairies doivent cesser d’être de simples centres d’Etat-civil. Plus nous auront des revenus, plus nous pourront financer des projets pour les populations», soutient Oumarou Fadil.

En effet, apprend-on, grâce ce financement remboursable sur 15 ans, la mairie de Douala 3ème envisage de créer une entreprisse de BTP spécialisée dans les travaux d’entretien routier, qui va générer des revenus pour le compte de la commune.

Depuis des années, à cause des difficultés du Matgnie (Parc national du matériel de Génie civil), numéro un dans la location des engins du Btp, qui reprend cependant du poil de la bête grâce à d’importantes et récentes subventions de l’Etat, la disponibilité des engins était devenue un véritable caillou dans la chaussure des les entreprises du Btp ne disposant pas de leur propre matériel.

Beaucoup d’opérateurs économiques s’étaient alors lancés dans l’achat des engins pour location. Une activité florissante au Cameroun, qui pourrait rapporter des revenus substantiels à la commune de Douala 3ème.

Published in Gestion publique

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation