logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Travaux publics

Défaillant sur un projet routier de 36 milliards de FCFA, Atidolf Nigeria interdit de marchés publics au Cameroun pour 2 ans

Défaillant sur un projet routier de 36 milliards de FCFA, Atidolf Nigeria interdit de marchés publics au Cameroun pour 2 ans

(Investir au Cameroun) - Comme Investir au Cameroun le redoutait, le constructeur routier Atidolf Nigeria a finalement été déclaré défaillant pour le marché de bitumage de la route Soa-Esse-Awae (72 km) dans le centre du pays.

Ainsi en a décidé le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi (photo). « Est résilié, pour défaillance de l’entreprise Atidolf Nigeria Ltd, BP : 15896 Yaoundé, le marché des travaux de construction de la route Soa-Esse-Awae. L’entreprise Atidolf Nigeria Ltd est interdite de soumissionner pour un nouveau marché public, pendant une période de deux ans, à compter de la notification de la présente décision », écrit le ministre dans une note officielle signée le 8 octobre 2019.

Nganou Djoumessi ajoute que la garantie de fin d’un montant de 1,742 milliard de FCFA souscrit le 20 juillet 2016 auprès de Zenithe Insurance SA, agence de Douala sera mobilisée au profit de l’administration à titre conservatoire par le maître d’ouvrage.

Cette décision ministérielle survient le même jour où, suite aux plaintes des populations bénéficiaires de cette route, Emmanuel Nganou Djoumessi, a effectué une descente sur site. Le membre du gouvernement a constaté que pour des travaux qui ont débuté le 18 octobre 2016, l’entreprise n’avait réalisé qu’un taux de 21%, trois ans plus tard. Pourtant, Atidolf avait déjà perçu des décomptes d’un montant de 12 milliards de FCFA sur un coût total du projet de 36 milliards.

Les travaux de construction devaient être exécutés sur une durée de 24 mois. Près de 36 mois après le début des travaux, la route Soa-Esse-Awae n’est toujours pas livrée. Le prestataire, lui, n’a cessé d’arguer qu’il n’a pas été en mesure de transporter ses engins et équipements basés au Nigeria du fait de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Sylvain Andzongo

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev