logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Agriculture

Huile de palme : vers la baisse de la production à cause du vieillissement des palmeraies et l’insécurité

Huile de palme : vers la baisse de la production à cause du vieillissement des palmeraies et l’insécurité

(Investir au Cameroun) - Selon les prévisions de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), la conjoncture sera morose dans la filière huile de palme au Cameroun, entre janvier et mars 2022. « En raison de la maturité des plantations et des coûts unitaires de production élevés dans les zones en proie à la crise sécuritaire, les perspectives de production d’huile de palme sont inscrites à la baisse au premier trimestre 2022 », annonce la banque centrale dans son test prévisionnel de conjoncture qui vient d’être rendu public.

À en croire l’analyse ci-dessus, en plus des palmeraies des exploitants du palmier à huile qui sont déjà d’un certain âge, et qui par conséquent produisent des rendements faibles, la crise sociopolitique qui secoue les régions anglophones du Cameroun depuis fin 2016 a contribué à renchérir les coûts de production dans cette partie du pays. En effet, la région du Sud-Ouest, l’une des deux en crise en ce moment, abrite les installations de la CDC et de Pamol Plantations.

Présentées comme les deux principales victimes de la crise dite anglophone au Cameroun, ces deux entreprises publiques ont dû abandonner leurs plantations ces dernières années, à cause de l’insécurité installée par les militants séparatistes. Malgré la réhabilitation en cours de ces plantations de palmiers à huile, les activités de production dans ces deux unités agro-industrielles tournent toujours eu ralenti, en raison d’énormes difficultés financières auxquelles elles font face.

Au demeurant, souligne le document de la banque centrale, la baisse de production annoncée au Cameroun à fin mars 2022 devrait être atténuée par l’entrée en production de jeunes plantations chez d’autres opérateurs de la filière palmiers à huile.

BRM

Lire aussi :

21-01-2022 - Huile de palme : en crise, l’agro-industriel public CDC veut réhabiliter 1 550 hectares de plantations en 2022

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev