logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Agriculture

Au 1er semestre 2019, la CDC n’a produit que 878 tonnes de caoutchouc, sur des prévisions de 4000 tonnes

Au 1er semestre 2019, la CDC n’a produit que 878 tonnes de caoutchouc, sur des prévisions de 4000 tonnes

(Investir au Cameroun) - Après le lessivage de la filière banane de la Cameroon Development Corporation (CDC) par la crise anglophone, cette unité agro-industrielle publique vient de révéler les conséquences des revendications sécessionnistes en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, sur sa filière caoutchouc.

En s’exprimant le 5 juillet 2019 devant le ministre de l’Agriculture, en visite à la CDC, Franklin Ngoni Njie, le directeur général de cette entreprise à capitaux publics, a révélé qu’au premier semestre 2019, la CDC n’a pu produire que 878 tonnes de caoutchouc, sur des projections de 4000 tonnes. Ce qui représente un taux de réalisation des objectifs de 23 %.

À l’origine de cette contreperformance, apprend-on, se trouve la fermeture de sept plantations d’hévéa sur les onze que compte la CDC. En effet, explique le DG de l’entreprise, seules les quatre plantations d’hévéa situées dans le département du Moungo, dans la région du Littoral, sont opérationnelles à ce jour.

Dans le même temps, souligne Franklin Ngoni Njie, les deux unités de transformation situées dans les villes de Penda Mboko et de Tiko fonctionnent actuellement à seulement 10 à 20 % de leurs capacités réelles. Cette baisse de régime est consécutive à l’insécurité créée par les séparatistes dans les deux régions anglophones du Cameroun. Il s’agit du Nord-Ouest et surtout du Sud-Ouest. Cette dernière région abrite la majorité des installations de la CDC.

BRM

Lire aussi:

13-05-2019 - Exportations de bananes : avec moins de 14 000 tonnes en avril, le Cameroun réalise sa plus mauvaise performance depuis janvier 2019

09-04-2019 - En dépit des difficultés de la CDC, le Cameroun affiche des exportations de bananes en hausse de 3 817 tonnes au premier trimestre 2019  

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev