logoIC
Yaoundé - 25 octobre 2020 -
Agriculture

En dépit de l’arrivée d’un nouvel opérateur, la transformation du cacao au Cameroun chute de 24 000 tonnes en 2019-2020

En dépit de l’arrivée d’un nouvel opérateur, la transformation du cacao au Cameroun chute de 24 000 tonnes en 2019-2020

(Investir au Cameroun) - 60 405 tonnes. C’est le volume de fèves de cacao broyées par les unités de transformation en activité sur le territoire camerounais, au cours de la campagne cacaoyère 2019-2020, achevée le 15 juillet dernier. Selon le bilan effectué par l’Office national du cacao et du café (ONCC), ce volume est en baisse de 24 000 tonnes, comparées aux 84 480 tonnes de cacao transformées au cours de la campagne précédente.

Cette baisse de régime des transformateurs survient alors qu’au moins une nouvelle unité industrielle est entrée en activité dans le pays. Il s’agit de Neo Industry, située dans la localité de Kekem, dans la région de l’Ouest. Dotée d’une capacité de production de 32 000 tonnes, cette usine, selon les statistiques de l’ONCC, n’a clôturé sa campagne inaugurale qu’avec 4 286 tonnes de fèves transformées.

Au cours de la dernière campagne cacaoyère, l’activité de transformation au Cameroun a une nouvelle fois été dominée par Sic Cacaos, filiale locale du Suisse Barry Callebaut. À la faveur de la récente augmentation de ses capacités, cette unité opérant dans la première transformation a broyé 53 691 tonnes, soit environ 75% du volume global.

Dans le même temps, Chococam, filiale du Sud-africain Tiger Brand, qui produit des chocolats et confiseries au Cameroun, n’a transformé que 1 553 tonnes de cacao en 2019-2020. Vient ensuite l’Italien Ferrero (2e transformation), avec 717 tonnes, et les unités artisanales qui ont transformé 79,6 tonnes de fèves.

Dans le bilan de l’ONCC, l’on peut remarquer la disparition sur la liste des transformateurs de Fapam Industry, une unité industrielle située à Mbalmayo, dans la région du Centre du pays. Après un concours financier de l’État, cette usine est annoncée dans la 1ère et la 2e transformation du cacao depuis 2017.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

18-01-2017 - L'agro-industriel camerounais Fapam Industry passe à la transformation du cacao en poudre

02-09-2015 - Le Cameroun s’achemine vers une capacité de broyage supérieure à 100 000 tonnes de cacao par an

pour-decomplexer-les-pme-express-union-investit-pres-d-un-demi-milliard-de-fcfa-dans-un-centre-d-affaires
Au mois de juin dernier, le ministre des PME, Achille Bassilekin III, a inauguré un centre d’affaires, situé en plein cœur de Yaoundé. Il est l’œuvre...
l-operateur-orange-cameroun-etend-la-couverture-3g-a-185-nouvelles-villes-du-pays
L’opérateur de télécoms, Orange Cameroun, filiale du Français Orange, informe qu’il continue d’étendre sa couverture pour mieux connecter les villes du...
exportation-du-cacao-et-importation-des-pieces-des-vehicules-le-cameroun-sur-la-voie-de-la-reduction-des-couts
A fin décembre 2020, plusieurs innovations pourraient être implémentées dans le commerce transfrontalier du Cameroun si l’on s’en tient à certaines...
une-cargaison-de-telephones-portables-de-contrebande-saisie-dans-la-ville-de-ngaoundere
Dans le cadre de l’opération « Halte au commerce illicite » (Halcomi), la douane camerounaise révèle qu’elle a saisi cette semaine à Ngaoundéré, dans la...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev