logoIC
Yaoundé - 24 octobre 2020 -
Agriculture

Pour prévenir une éventuelle crise alimentaire, le gouverneur de l’Extrême-Nord interdit toute sortie des céréales

Pour prévenir une éventuelle crise alimentaire, le gouverneur de l’Extrême-Nord interdit toute sortie des céréales

(Investir au Cameroun) - Au terme d’une réunion de crise organisée le 24 août 2020 à Maroua, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari (photo), a pris la décision d’interdire toute sortie des céréales de cette région septentrionale du Cameroun. Selon lui, cette décision vise à prévenir « la crise alimentaire qui pointe à l’horizon ».

En effet, depuis quelques semaines, les prix des céréales, qui font partie des habitudes alimentaires des populations des régions septentrionales du Cameroun, grimpent à une vitesse vertigineuse dans l’Extrême-Nord. Par exemple, dans les marchés de Maroua, le prix du sac de 120 kg (communément appelé L8, selon des sources locales) de maïs est passé de 18 000 à 24 000 FCFA, soit une hausse de 6 000 FCFA.

 À Kousseri, ville frontalière au Tchad, la même quantité de maïs est désormais vendue à 27 000 FCFA, contre 17 000 FCFA, il y a quelques semaines. Ce qui révèle une augmentation de 10 000 FCFA. Dans le même temps, le sac de mil a atteint 23 000 FCFA, contre 12 000 FCFA, il y a trois mois. Calculette en main, sur un trimestre, le sac de cette céréale s’est renchéri de 11 000 FCFA.

À l’origine de cette flambée des prix, la délégation régionale du Commerce pour l’Extrême-Nord invoque les effets combinés de l’accès difficile aux bassins de production à cause des pluies qui rendent les routes impraticables ; la période de soudure, qui se caractérise notamment par l’épuisement des dernières récoltes ; mais aussi et surtout les achats massifs des Organisations non gouvernementales (ONG) opérant dans les zones de conflits au Cameroun, au Tchad et même au Soudan.

BRM

Lire aussi:

10-08-2020 - Les achats massifs des ONG opérant au Cameroun, au Tchad et au Soudan font flamber les prix des céréales à l’Extrême-Nord

pour-decomplexer-les-pme-express-union-investit-pres-d-un-demi-milliard-de-fcfa-dans-un-centre-d-affaires
Au mois de juin dernier, le ministre des PME, Achille Bassilekin III, a inauguré un centre d’affaires, situé en plein cœur de Yaoundé. Il est l’œuvre...
l-operateur-orange-cameroun-etend-la-couverture-3g-a-185-nouvelles-villes-du-pays
L’opérateur de télécoms, Orange Cameroun, filiale du Français Orange, informe qu’il continue d’étendre sa couverture pour mieux connecter les villes du...
exportation-du-cacao-et-importation-des-pieces-des-vehicules-le-cameroun-sur-la-voie-de-la-reduction-des-couts
A fin décembre 2020, plusieurs innovations pourraient être implémentées dans le commerce transfrontalier du Cameroun si l’on s’en tient à certaines...
une-cargaison-de-telephones-portables-de-contrebande-saisie-dans-la-ville-de-ngaoundere
Dans le cadre de l’opération « Halte au commerce illicite » (Halcomi), la douane camerounaise révèle qu’elle a saisi cette semaine à Ngaoundéré, dans la...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev