logoIC
Yaoundé - 18 avril 2021 -
Economie

Au Cameroun, le 2e trimestre 2021 sera morose dans le secteur de l’élevage (Beac)

Au Cameroun, le 2e trimestre 2021 sera morose dans le secteur de l’élevage (Beac)

(Investir au Cameroun) - Le 2e trimestre 2021 ne sera pas des plus reluisants pour les acteurs du secteur de l’élevage au Cameroun. C’est ce que révèle le « test prévisionnel de conjoncture dans la zone Cemac au 2e trimestre 2021 », que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). 

Projections sur les activités économiques effectuées par les opérateurs économiques, suite à une enquête de la Banque centrale, ce test de conjoncture anticipe « des perspectives moroses au Cameroun, en République centrafricaine et en Guinée équatoriale. Dans ces pays, la situation sécuritaire, la rareté de certains intrants et produits phytosanitaires et la dégradation des pâturages devraient entraver l’activité des éleveurs ».  

Au Cameroun principalement, précise le rapport de la Beac, « les principaux problèmes que connaît la filière, notamment les conflits pastoraux, le rétrécissement et la dégradation des pâturages, le coût élevé des produits vétérinaires, l’insuffisance de la production des poussins d’un jour dans la région de l’Ouest, l’impact négatif de la grippe aviaire sur l’activité et le coût élevé des intrants, continueraient de peser sur l’activité au 2e trimestre 2021 ». 

Cette projection survient au moment où le Cameroun ouvre les importations des produits aviaires du Brésil, pour pallier l’insuffisance des œufs à couver et autres poussins d’un jour dans le pays. Les importations de ces produits d’Europe et d’Asie ont été suspendues depuis plusieurs mois, pour se prémunir d’une nouvelle épizootie de grippe aviaire, entraînant une baisse de la production avicole.

Mais, en raison des délais de livraison des intrants importés et de production dans la filière avicole, les importations annoncées ne devraient pas influencer les projections contenues dans le « test prévisionnel de conjoncture » de la Beac. Aussi, le 2e trimestre 2021 au Cameroun devrait-il se traduire dans les marchés par une envolée des prix de l’ensemble des produits carnés. Sur le marché de la volaille notamment, cette réalité est d’ores et déjà perceptible, selon les ménagères.

BRM 

les-premiers-dirigeants-de-la-nouvelle-societe-nationale-des-mines-du-cameroun-nommes-dont-un-dg-de-39-ans
Après la nomination des membres du conseil d’administration le 14 avril dernier, les principaux dirigeants de la Société nationale des mines du Cameroun...
delestages-dettes-vetuste-du-reseau-de-transport-les-revelations-du-dg-d-eneo
A fin 2019, Eneo réclamait à ses clients 180 milliards de FCFA, dont 63 milliards aux seules entreprises publiques ou à capitaux publics. Et dans le même...
la-sodecao-se-prepare-a-distribuer-aux-producteurs-4-millions-de-plants-de-cacaoyers-a-haut-rendement
La Société de développement du cacao (Sodecao) se prépare à distribuer aux producteurs du Cameroun une cargaison de 4 millions de plants de cacaoyers à...
camwater-declare-des-pertes-d-un-milliard-de-fcfa-par-mois-du-fait-de-la-fraude-hydraulique
Sur les antennes du média audiovisuel gouvernemental CRTV, la Cameroon Water Utilities (Camwater), entreprise publique en charge de la gestion de l’eau...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev