logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
Economie

Les impayés des États fragilisent financièrement la Commission des forêts d’Afrique centrale

Les impayés des États fragilisent financièrement la Commission des forêts d’Afrique centrale

(Investir au Cameroun) - Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais des Forêts et de la Faune, Jules Doret Ndongo. L’un des principaux points inscrits à l’ordre du jour des travaux, apprend-on officiellement, a porté sur la situation financière très peu reluisante de cette organisation sous-régionale.  

En effet, dans le communiqué ayant sanctionné ces assises, qui se sont déroulées en visioconférence, l’on apprend que « le Conseil s’est préoccupé » de la situation financière de la Comifac, « avant d’exhorter les ministres à soumettre cette question qui perdure aux instances nationales de décision ». Ceci, en dépit des engagements pris au cours des travaux par le Rwanda, la RCA et le Tchad, « dans le sens du règlement prochain de leurs contributions », apprend-on.

En Afrique centrale, le paiement des contributions statutaires nécessaires au fonctionnement des organisations sous-régionales constitue un véritable casse-tête. Il n’y en a pas jusqu’à la Commission de la Cemac, elle-même, qui ne souffre pas de ce phénomène. À fin 2020, par exemple, les États membres de cette communauté avaient accumulé des arriérés de versement de la taxe communautaire d’intégration (TCI) d’environ 80 milliards de FCFA, selon Daniel Ona Ondo, le président de la Commission de la Cemac.

Cette situation contribue généralement à plomber le fonctionnement de ces institutions communautaires, dont de nombreux experts s’interrogent d’ailleurs sur l’efficacité des actions au fil des années. La Comifac regroupe les pays tels que le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Tchad.

BRM

paul-k-fokam-les-pays-africains-sont-les-mieux-places-pour-avoir-une-monnaie-reconnue-sur-le-plan-international
L’or, c’est là que tout se joue. Dans l’un de ses fameux exposés télévisés, le très démonstratif et engagé milliardaire camerounais, Paul K. Fokam, a...
au-cameroun-malgre-l-intensification-des-pluies-les-prix-du-cacao-caracolent-toujours-a-plus-de-1000-fcfa
Ce 6 mai 2021, le kilogramme de fèves de cacao était cédé dans les bassins de production du Cameroun entre 1025 et 1075 FCFA, selon la compilation...
plus-de-1000-pieces-de-nattes-de-contrebande-d-origine-asiatique-saisies-au-cameroun
Les éléments de la douane camerounaise ont saisi, ce 6 mai 2021 dans la localité de Dembo, située dans la région du Nord, un lot de 1080 pièces de nattes...
pour-reduire-les-delestages-le-cameroun-veut-installer-30-mw-de-solaire-modulaire-et-mobile-dans-le-septentrion-en-2021
Afin de soulager les ménages et entreprises des régions septentrionales du Cameroun, qui vivent des délestages sans précédent depuis plusieurs mois, en...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev