logoIC
Yaoundé - 05 juin 2020 -
Economie

Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »

Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »

(Investir au Cameroun) - En milieu de mois de janvier 2020, une rencontre entre le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana et les producteurs locaux de produits cosmétiques s’est tenue. Deux questions étaient au centre des préoccupations : garantir l’approvisionnement du marché local et préserver l’industrie locale.

Pour relever ces deux défis, les producteurs ont fait une dizaine de propositions. Ils ont notamment demandé de faciliter la présence et améliorer la visibilité des produits locaux dans les grandes surfaces ; d’intégrer les producteurs locaux et artisans des cosmétiques dans un comité technique en vue de l’élaboration des normes spécifiques de la filière, de réduire les délais de paiement des petits producteurs locaux par les supermarchés. En effet, explique, Jeanne Marlyse Donna, copromotrice de Maison Sanzo’o, « nous achetons tout au comptant et nous livrons pour être payés 60 à 90 voire 120 et 180 jours après ».

En outre, les producteurs ont suggéré de réduire les coûts de certification qui sont hors de portée pour les très petites entreprises (TPE) et artisans ; de mettre sur pied un véritable accompagnement des producteurs en termes de sensibilisation et formation et de réduire les coûts d’importation des matières premières et outils de production.

En réponse, Luc Magloire Mbarga Atangana a promis que ces propositions seront examinées par le gouvernement. Une autre concertation est également annoncée dans les prochaines semaines pour arrêter la stratégie de développement de l’industrie cosmétique locale.

Selon les chiffres officiels, les industriels camerounais ne contrôlent que 25% du marché. Le reste de la demande est comblée par les importations. Entre 2015 et 2017, le pays a dépensé 114 milliards de FCFA pour importer les parfums et les produits de beauté.

SA

pas-de-cas-suspects-de-covid-19-dans-le-premier-vol-commercial-d-air-france-en-direction-du-cameroun
L’autorité aéronautique civile (CCAA) informe que la compagnie aérienne Air-France a relancé ses vols commerciaux en direction du Cameroun le 25 mai...
electricite-la-demande-du-cameroun-alucam-exclue-augmente-de-3-3-au-1er-trimestre-2020
Au Cameroun, la demande en énergie électrique (Alucam exclue) s’est accrue de 3,3% au 1er trimestre 2020, selon une récente note produite par Eneo....
les-exportations-frauduleuses-du-paddy-camerounais-vers-le-nigeria-rencherissent-les-prix-du-riz-a-l-extreme-nord
Dans le département du Mayo Danay, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, le sac de paddy (riz non décortiqué) atteint 15 000 FCFA ces dernières...
l-indice-des-prix-a-la-consommation-finale-des-menages-a-yaounde-a-augmente-de-0-4-au-mois-d-avril-2020
Dans la note d’analyse que l’Institut national (INS) vient de produire, il en ressort qu’en avril 2020 et comparativement au mois de mars 2020, l’indice...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n97 Mai 2020

Routes, barrages, fibre optique, marchés… Les grands chantiers camerounais de l’intégration


« L’Afrique centrale est confrontée à d’énormes défis » (BAD)


Business in Cameroon n87: May 2020

Roads, dams, fiber optics, markets... Cameroon’s big projects toward integration


«Central Africa is facing enormous challenges» - AfDB

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev