logoIC
Yaoundé - 08 août 2020 -
Economie

Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »

Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »

(Investir au Cameroun) - En milieu de mois de janvier 2020, une rencontre entre le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana et les producteurs locaux de produits cosmétiques s’est tenue. Deux questions étaient au centre des préoccupations : garantir l’approvisionnement du marché local et préserver l’industrie locale.

Pour relever ces deux défis, les producteurs ont fait une dizaine de propositions. Ils ont notamment demandé de faciliter la présence et améliorer la visibilité des produits locaux dans les grandes surfaces ; d’intégrer les producteurs locaux et artisans des cosmétiques dans un comité technique en vue de l’élaboration des normes spécifiques de la filière, de réduire les délais de paiement des petits producteurs locaux par les supermarchés. En effet, explique, Jeanne Marlyse Donna, copromotrice de Maison Sanzo’o, « nous achetons tout au comptant et nous livrons pour être payés 60 à 90 voire 120 et 180 jours après ».

En outre, les producteurs ont suggéré de réduire les coûts de certification qui sont hors de portée pour les très petites entreprises (TPE) et artisans ; de mettre sur pied un véritable accompagnement des producteurs en termes de sensibilisation et formation et de réduire les coûts d’importation des matières premières et outils de production.

En réponse, Luc Magloire Mbarga Atangana a promis que ces propositions seront examinées par le gouvernement. Une autre concertation est également annoncée dans les prochaines semaines pour arrêter la stratégie de développement de l’industrie cosmétique locale.

Selon les chiffres officiels, les industriels camerounais ne contrôlent que 25% du marché. Le reste de la demande est comblée par les importations. Entre 2015 et 2017, le pays a dépensé 114 milliards de FCFA pour importer les parfums et les produits de beauté.

SA

la-baisse-de-regime-de-la-php-fait-chuter-les-exportations-de-bananes-du-cameroun-de-6-000-tonnes-en-juillet-2020
Pour le 2e mois consécutif, depuis septembre 2018, la CDC figure sur la liste des exportateurs de la banane camerounaise au mois de juillet 2020. En...
en-2019-l-assureur-camerounais-chanas-affiche-un-resultat-net-de-683-4-millions-de-fcfa-16-2
Chanas Assurances, société camerounaise d’assurances contrôlée majoritairement par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), informe qu’elle a...
africa-food-manufacture-va-investir-13-milliards-de-fcfa-dans-la-toute-premiere-semoulerie-de-ble-dur-au-cameroun
Africa Food Manufacture (AFM), unité de production de pâtes alimentaires de la marque Broli, a signé le 30 juillet 2020 avec l’Agence de promotion des...
hydrocarbures-la-snh-evalue-la-valeur-de-ses-donnees-d-exploration-et-de-production-a-plus-de-10-000-milliards-de-fcfa
La Société nationale d’hydrocarbure (SNH) estime à 18,736 milliards USD (10 346,12 milliards de FCFA) la valeur des données issues des activités...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n100 Juillet-Août 2020

Le Top 100 des acteurs économiques du Cameroun


Colonel Roger Kuitche : « la stratégie militaire appliquée aux entreprises et aux administrations est un outil à exploiter »


Business in Cameroon n90: july - August 2020

Top 100 economic actors in Cameroon


Colonel Roger Kuitche: “Military strategy is an important tool that will beneft businesses and public administrations”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev