logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Energie

Électricité : riverains et ouvrages du barrage de Lagdo (72 MW) menacés par les crues ayant pourtant réduit les délestages

Électricité : riverains et ouvrages du barrage de Lagdo (72 MW) menacés par les crues ayant pourtant réduit les délestages

(Investir au Cameroun) - Ces derniers jours, le taux de remplissage du barrage de Lagdo (72 MW), qui permet d’approvisionner en énergie électrique les trois régions septentrionales du Cameroun (Nord, Adamaoua et Extrême-Nord), a atteint 91%, provoquant une nette amélioration dans la distribution de l’électricité dans cette partie du Cameroun.

Cette embellie, qui survient après trois années de sècheresse ayant entraîné « un déficit hydrologique particulièrement rude dans le septentrion », « a permis, depuis le mois de juillet 2022, de réduire les délestages dans les ménages et les entreprises du Grand-Nord », informe l’électricien Eneo dans un communiqué publié le 13 septembre 2022.

Mais, apprend-on du document rendu public par le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, cette « pluviométrie exceptionnelle en ce mois de septembre pourrait mettre en péril la sécurité des ouvrages du barrage, ainsi que les biens et personnes installés aux abords du fleuve Benoué », sur lequel est construit le barrage de Lagdo, dont les aléas hydrologiques ont parfois réduit de moitié les capacités de production ces dernières années.

Face à cette menace consécutive à une pluviométrie très abondante, la société Eneo annonce qu’elle se prépare à lancer, au cours du mois de septembre courant, ce jusqu’en octobre 2022, une campagne de gestion des crues. « Il s’agit précisément d’une opération de sécurité consistant à libérer de manière contrôlée le surplus d’eau du barrage, tout en garantissant son remplissage optimal », explique le producteur et distributeur de l’électricité. Pour ce faire, l’entreprise prie « les populations riveraines à l’aval du barrage, de se tenir loin de l’emprise du lit du fleuve Bénoué, hors des zones dangereuses et inondables ».

Au-delà du Cameroun, la libération des eaux du réservoir du barrage de Lagdo est généralement suivie de près par les autorités de l’État de l’Adamawa, au Nigeria, dont certaines populations sont également exposées aux crues sur le fleuve Bénoué. En 2012, par exemple, l’ouverture du barrage de Lagdo et de fortes pluies avaient provoqué des inondations le long d’une rivière de 1400 km, située dans cet état nigérian. Ces inondations avaient fait au moins 30 morts et 120 000 déplacés dans le pays, et 14 morts au Cameroun, selon les autorités de l’État de l’Adamawa.

 Brice R. Mbodiam  

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev