logoIC
Yaoundé - 13 juin 2021 -
Gestion publique

Identification des abonnés à la téléphonie : le régulateur télécoms recadre les opérateurs en activité au Cameroun

Identification des abonnés à la téléphonie : le régulateur télécoms recadre les opérateurs en activité au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Les opérations d’identification des abonnés à la téléphonie au Cameroun ne semblent pas se dérouler dans les normes. C’est que laisse entendre une lettre que le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) vient d’adresser aux opérateurs en activité dans le pays.

« Il m’a été donné de constater que certains opérateurs n’utilisent pas le numéro unique règlementaire des cartes nationales d’identité (CNI) dans le cadre de la procédure d’identification des abonnés », écrit Philémon Zo’o Zame. Et le DG de l’ART de préciser que le numéro d’identifiant unique est celui à 17 chiffres se trouvant au verso de la CNI, et non celui à neuf chiffres qui, lui, est plutôt le numéro de série de la CNI.

Dans les milieux des télécoms, des sources soutiennent que ce rappel à l’ordre du régulateur pourrait donner lieu à une nouvelle campagne d’identification des abonnés à la téléphonie, les opérateurs désirant éviter la foudre de l’ART. Au premier trimestre 2019, par exemple, le régulateur des télécoms au Cameroun avait suspendu 73 000 numéros de téléphone non identifiés chez les opérateurs MTN, Orange et Nexttel. 

Selon la réglementation en vigueur au Cameroun, tous les abonnés à la téléphonie doivent fournir une pièce d’identité valide pour bénéficier des services des opérateurs. Cette disposition règlementaire est intervenue dans un contexte marqué par des attentats perpétrés par la secte terroriste Boko Haram, au cours desquels les téléphones portables étaient mis à contribution pour déclencher les explosifs. Par ailleurs, avec la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du pays, des ravisseurs utilisent le Mobile Money pour encaisser l’argent des rançons. L’identification des puces de téléphones est l’un des moyens permettant de suivre les traces de ces malfaiteurs. Elle regorge de ce fait un enjeu sécuritaire.

BRM

telecoms-le-cameroun-prepare-l-audite-l-operateur-public-camtel
  Le président de la Commission technique de réhabilitation (CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, Martial Valery Zang, a publié ce...
la-snh-va-fournir-du-gaz-a-l-usine-de-production-de-carreaux-en-ceramiques-du-chinois-keda-basee-a-bipaga
La Société nationale des hydrocarbures (SNH) vient de lancer un appel d’offres relatif à la maîtrise d’œuvre complète de la construction de son gazoduc à...
le-cameroun-importera-finalement-120-000-t-d-huile-de-palme-en-2021-du-fait-de-l-insuffisance-de-la-production-locale
Le gouvernement camerounais examine actuellement une requête formulée par le Comité de régulation de la filière des oléagineux, en vue d’une autorisation...
au-cameroun-les-communes-rechignent-a-faire-la-lumiere-sur-l-utilisation-des-fonds-pour-la-lutte-contre-le-covid-19
Les collectivités territoriales décentralisées du Cameroun montrent très peu d’empressement à transmettre à leur ministère de tutelle, les comptes...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n110 Mai 2021

Ces start-ups camerounaises qui lèvent des milliards


Agro-industrie et droits fonciers


Business in Cameroon n100: May-2021

These Cameroonian startups raise billions


Agro-industry and land rights

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev