logoIC
Yaoundé - 05 juin 2020 -
Gestion publique

Le Trésor public camerounais confesse avoir fait des payements irréguliers d’un montant de 128 milliards de FCFA en 2018

Le Trésor public camerounais confesse avoir fait des payements irréguliers d’un montant de 128 milliards de FCFA en 2018

(Investir au Cameroun) - Le ministère des Finances (Minfi) fait des révélations troublantes dans son rapport d’exécution du budget 2018 au Cameroun. Notamment au sujet des avances de trésorerie. « Ce sont des payements effectués sans respect des règles de la procédure normale de dépenses notamment sans engagement, liquidation et ordonnancement préalables. En d’autres termes, elles s’opèrent antérieurement à la constatation du service fait », révèle le rapport. Ce document indique que ces payements irréguliers se sont élevés à 127,8 milliards de FCFA en 2018, soit 4,2 % du total des dépenses publiques.

Selon le Minfi, ces avances de trésorerie posent pourtant « un problème de sincérité et de justification de la qualité de la dépense dans l’exécution du budget ». Par ailleurs, ajoute le rapport, « plusieurs dépenses à régulariser peuvent rester non couvertes en fin d’année du fait de l’indisponibilité des crédits budgétaires. Tel est le cas des dépenses de 62,2 milliards en 2018 qui n’ont pas pu être régularisées faute de crédits budgétaires ».

Le ministère souligne que le recours aux avances de trésorerie expose au risque des dépenses extrabudgétaires, accentuant le déséquilibre budgétaire. De même, la nécessité de procéder à la couverture desdites dépenses peut entraîner un effet d’éviction sur celles budgétisées avec comme conséquence le non-respect du principe de la spécialité budgétaire.

« Sous un autre angle, le recours aux avances de trésorerie encourage la gestion des fonds publics en dehors du réseau des caisses du trésor public au profit d’autres circuits, battant en brèche le principe du monopole du trésor dans le recouvrement, le maniement et la conservation des deniers publics », décrie le Minfi.

Sylvain Andzongo

pas-de-cas-suspects-de-covid-19-dans-le-premier-vol-commercial-d-air-france-en-direction-du-cameroun
L’autorité aéronautique civile (CCAA) informe que la compagnie aérienne Air-France a relancé ses vols commerciaux en direction du Cameroun le 25 mai...
electricite-la-demande-du-cameroun-alucam-exclue-augmente-de-3-3-au-1er-trimestre-2020
Au Cameroun, la demande en énergie électrique (Alucam exclue) s’est accrue de 3,3% au 1er trimestre 2020, selon une récente note produite par Eneo....
les-exportations-frauduleuses-du-paddy-camerounais-vers-le-nigeria-rencherissent-les-prix-du-riz-a-l-extreme-nord
Dans le département du Mayo Danay, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, le sac de paddy (riz non décortiqué) atteint 15 000 FCFA ces dernières...
l-indice-des-prix-a-la-consommation-finale-des-menages-a-yaounde-a-augmente-de-0-4-au-mois-d-avril-2020
Dans la note d’analyse que l’Institut national (INS) vient de produire, il en ressort qu’en avril 2020 et comparativement au mois de mars 2020, l’indice...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n97 Mai 2020

Routes, barrages, fibre optique, marchés… Les grands chantiers camerounais de l’intégration


« L’Afrique centrale est confrontée à d’énormes défis » (BAD)


Business in Cameroon n87: May 2020

Roads, dams, fiber optics, markets... Cameroon’s big projects toward integration


«Central Africa is facing enormous challenges» - AfDB

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev