logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Gouvernance

Les Nations unies se félicitent de la tenue du dialogue humanitaire sur la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun

Les Nations unies se félicitent de la tenue du dialogue humanitaire sur la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun

(Investir au Cameroun) - « Je me félicite du dialogue humanitaire qui s’est tenu ce 4 juillet avec le Premier ministre, les représentants du gouvernement camerounais, les chefs de missions diplomatiques et les acteurs humanitaires au sujet de la situation humanitaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi que de l’engagement pris pour faire en sorte que l’aide humanitaire bénéficie aux populations dans le besoin », a déclaré Allegra Baiocchi au sortir des services du Premier ministre.

Le coordonnateur résident et coordonnateur humanitaire des Nations unies au Cameroun sortait du dialogue humanitaire sur la crise sociopolitique qui a éclaté depuis octobre 2016, dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. Réunion présidée par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

La représentante onusienne a indiqué que dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la priorité immédiate est d’atteindre les populations des communautés rurales. Elles ont été coupées des services de base. Selon Mme Baiocchi, les Nations unies continueront de collaborer avec tous les acteurs et de veiller à ce que l’acheminement de l’aide humanitaire soit toujours conforme aux principes humanitaires, en particulier aux principes de neutralité et d’impartialité.

Allegra Baiocchi s’est félicité de la création des centres de coordination à Buea et Bamenda sous la tutelle de la protection civile nationale. « Préoccupée par les informations faisant état de retards dans l’acheminement de l’aide humanitaire, j’ai insisté auprès du gouvernement sur la nécessité de veiller à ce que ces centres reçoivent les pouvoirs nécessaires pour servir de point d’entrée unique pour le partage de l’information et la coordination », a indiqué le coordonnateur résident de l’Onu.

La crise dans les deux régions anglophones du Cameroun a commencé par des revendications corporatistes portées par des avocats et des enseignants. La situation s’est muée en revendications séparatistes violentes avec des groupes armés qui sèment mort et désolation. 21 291 Camerounais ont fui les violences en direction du Nigeria, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés. L’ONG International Crisis estime l’on a enregistré au moins 1850 morts après 20 mois de combats.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev