logoIC
Yaoundé - 07 décembre 2019 -
Gouvernance

Les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun se regroupent en association pour la défense de leurs intérêts

Les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun se regroupent en association pour la défense de leurs intérêts

(Investir au Cameroun) - A l’initiative de Fréderic Debord (photo), DG d’Orange Cameroun et Moïse Bayi, DG de Nexttel, il existe désormais l’Association des opérateurs concessionnaires de téléphonie mobile au Cameroun (AOCTM).

« La création de cette association va dans le bon sens. Elle donnera davantage de passerelles d’échanges et de partage entre opérateurs télécom, régulateur et administration de tutelle », indique Fréderic Debord, président de l’AOCTM. Dans le détail, cette nouvelle organisation entend promouvoir le développement des communications électroniques et des opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun, entreprendre toutes les actions appropriées en vue de protéger les intérêts collectifs de ses membres, y compris par le biais de procédures administratives ou judiciaires.

Les statuts de l’AOCTM indiquent que l’association est ouverte à tous les opérateurs signataires d’une convention de concession de téléphonie mobile avec l’État du Cameroun et déclarés comme tels auprès de l’Agence de régulation des télécommunications (ART). Sont d’ores et déjà éligibles : Orange, Nexttel et MTN.

Même si le but n’est pas avoué, le regroupement des entreprises de téléphonie mobile au Cameroun au sein d’une seule et même association ressemble davantage à une instance syndicale pour établir un rapport de force avec d’une part, le régulateur et d’autre part, le ministère des Postes et télécommunications. L’on peut donc désormais s’attendre à une solidarité entre les opérateurs du secteur en cas de sanctions ou récriminations des acteurs étatiques en matière de téléphonie mobile.

S.A

le-cameroun-veut-durcir-sa-legislation-regissant-l-activite-de-notaires-huissiers-greffiers-arbitres
Dans le cadre du projet de loi de finances 2020 déposé par le gouvernement au parlement, l’on y a apprend que l’État veut durcir la législation...
la-centrale-de-mekin-15-mw-dans-le-sud-cameroun-a-l-arret-apres-sa-mise-sous-tension-en-avril-2019
Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le 4 novembre, Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), a fait cas des défis du...
au-30-novembre-2019-les-exportations-du-cameroun-en-gaz-naturel-liquefie-se-situent-a-3-9-millions-m3
Au 30 novembre 2019, les exportations du Cameroun en gaz naturel liquéfié (GNL) se situent à 3 912 738 m3, selon des sources autorisées à la Société...
la-production-nationale-d-eau-potable-du-cameroun-est-passee-de-731-080-a-824-456-m3-jour-entre-2018-et-2019
Selon les récentes données fournies par le ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), la production nationale d’eau potable du Cameroun est passée de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n91: Novembre 2019

Le poids croissant des banques marocaines au Cameroun


Le Made in Cameroon progresse dans les supermarchés


Business in Cameroon n81: November 2019

The growing weight of Moroccan banks in Cameroon


Made in Cameroon products gradually take over supermarkets

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev