logoIC
Yaoundé - 28 octobre 2020 -
Travaux publics

Depuis 2019, le secteur du BTP au Cameroun s’essouffle, en raison de la fin des grands chantiers d’infrastructures

Depuis 2019, le secteur du BTP au Cameroun s’essouffle, en raison de la fin des grands chantiers d’infrastructures

(Investir au Cameroun) - Au cours de l’année 2019, la branche Bâtiments et travaux publics (BTP) a continué à avoir une importance certaine dans la croissance du PIB du secteur secondaire (industries et constructions) au Cameroun. Concrètement, selon les comptes nationaux 2019, publiés par l’Institut national de la statistique (INS), le BTP affiche une contribution de 0,3 point à la croissance dans le secondaire, secteur dans lequel l’activité économique a globalement cru de 4,9% l’année dernière, en hausse de 1,8% par rapport à 2018 (+3,1%).

Mais, souligne l’INS, en dépit du dynamisme encore observé dans le BTP en 2019, cette branche du secondaire « commence à présenter des signes d’essoufflement, en lien avec la fin des grands projets de première génération (construction des barrages, port, ponts et routes, lancée en 2012, NDLR), et l’achèvement des infrastructures et équipements liés à la tenue du CHAN (Championnat d’Afrique de football des Nations prévu en janvier et février 2020, NDLR) et de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations de football que le Cameroun abritera en janvier 2022, NDLR) ».

Pour preuve, souligne le rapport 2019 de l’INS sur les comptes nationaux, la croissance de l’activité dans la branche BTP au Cameroun, qui avait culminé à 7,6% au cours de l’année 2018, a vu son rythme de progression fléchir en 2019, atteignant seulement 4,7%.

À l’analyse, cette progression pourrait de nouveau ralentir au cours des années 2020 et 2021, du fait de la livraison effective ou alors annoncée de nouveaux chantiers, à l’instar du stade de 60 000 places d’Olembé, à Yaoundé, de la pénétrante Est de la ville de Douala, ou encore de certains logements sociaux construits par l’État dans le pays.

Brice R. Mbodiam

en-ralentissement-dans-le-prive-7-4-l-investissement-public-11-4-a-tire-la-croissance-au-cameroun-en-2019
Au cours de l’année 2019 au Cameroun, l’investissement a été plus dynamique dans le public que dans le secteur privé, révèle l’Institut national de la...
l-association-camix-annonce-le-lancement-des-points-d-echange-internet-au-cameroun
Le bureau exécutif de l’association « Cameroun Internet Exchange Point » (Camix) et le ministre en charge des Télécoms, Minette Libom Li Likeng,...
cameroun-congo-les-etudes-pour-la-construction-du-barrage-de-chollet-600-mw-annoncees-pour-le-1er-trimestre-2021
Les études préalables à la construction du barrage transfrontalier de Chollet, d’une capacité de 600 MW, débuteront au premier trimestre 2021. C’est l’une...
le-turc-erdem-decroche-un-marche-de-16-milliards-de-fcfa-pour-la-construction-de-magasins-au-port-de-douala
Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), la place portuaire la plus importante du Cameroun, et Ayrtak Erdem de la Société de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev