logoIC
Yaoundé - 14 juillet 2020 -
Travaux publics

Autoroute Yaoundé-Douala : la stratégie de Nganou Djoumessi pour éviter les retards dans la réalisation de la phase 2

Autoroute Yaoundé-Douala : la stratégie de Nganou Djoumessi pour éviter les retards dans la réalisation de la phase 2

(Investir au Cameroun) - La deuxième phase de l’autoroute Yaoundé-Douala (Bibodi-Douala, 135 km) sera exécutée en partenariat public-privé (PPP). « Dans ce partage de responsabilités avec les partenaires privés, l’État aura entièrement en charge la libération des emprises. Ainsi, tout retard dans la libération des emprises aura pour le partenaire privé, des dommages que ce dernier imputera forcément à l’État », a mis en garde, le 18 juin, le ministre des Travaux publics (Mintp) devant le Sénat.

Dès lors, a indiqué Emmanuel Nganou Djoumessi (photo), tirant les leçons de la phase I de l’autoroute Yaoundé-Douala (Yaoundé-Bibodi, 60 km), « dans laquelle la problématique du paiement des indemnisations dues aux victimes des destructions de biens situées dans l’emprise de la route aura été un véritable facteur limitant les rendements », « des mesures anticipatives sont prises pour éloigner ou, à tout le moins, atténuer les dérapages dans les délais » de réalisation de la phase 2 de l’infrastructure routière.

« Déjà, la déclaration d’utilité publique a été demandée et bon nombre de préalables sont retenus. Par exemple, il s’agit de : prévoir dans le budget 2021 du Mintp, une dotation appropriée affectée à ces opérations, qui couvrira aussi bien les frais de fonctionnement des commissions de constat et d’évaluation des biens mis en cause par lesdits travaux, que le paiement des indemnisations proprement dites », a déclaré le membre du gouvernement.

Par ailleurs, a-t-il indiqué, l’État a décidé de faire libérer prioritairement l’assiette des travaux, qui est une plateforme de 50 m en moyenne ; l’emprise de l’autoroute étant de 100 m de part et d’autre de l’axe de la chaussée, soit 200 m. La libération de toute occupation des 150 m restants interviendrait avec la fin des opérations d’indemnisation. Ainsi, l’entreprise des travaux, trouvera, dès sa mobilisation, une plateforme de 50 m libérée de toute occupation pour ses opérations de terrassements et autres.

Durée des travaux : 4 ans

« Quoi qu’il en soit, le chronogramme que nous avons élaboré conformément aux différentes étapes de la procédure suivant le cadre juridique en vigueur, conduit à la signature du contrat de partenariat au 30 mars 2021. Les travaux pourront s’exécuter en quatre ans, à la diligence du partenaire privé qui a le plus grand intérêt à les achever au plus tôt », a déclaré le ministre.

Le Mintp a déjà lancé un avis d’appel public international à manifestation d’intérêt pour la sélection des entreprises ou des groupements d’entreprises devant accompagner le gouvernement camerounais pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance phase II de cette autoroute en PPP. Les offres sont attendues, le 30 juin 2020. À l’issue de cette étape, cinq candidats, au plus, seront pré-qualifiés pour l’appel d’offres restreint.

La phase I est exécutée à ce jour, à 90% pour une consommation des délais de 92%. La date prévisionnelle de fin des travaux est fixée au 31 décembre 2020, suite à deux prolongations des délais de 12 mois (13 octobre 2018 – 12 octobre 2019) et 14,5 mois (13 octobre 2019 – 31 décembre 2020). Ceci à cause, entre autres, de multiples changements du tracé et des indemnisations litigieux. À cause de la pandémie du Covid-19, une troisième prolongation est redoutée. « La crise sanitaire de la Covid-19 va générer un glissement dont l’impact reste à apprécier », a prévenu Emmanuel Nganou Djoumessi.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

20-06-2020- Autoroute Yaoundé-Douala : le coût des 60 premiers kilomètres passe de 338,7 à 423,5 milliards de FCFA

avec-803-505-tonnes-en-2019-le-cameroun-bat-son-record-en-matiere-d-importations-du-riz
Au cours de l’année 2019, dix opérateurs économiques ont importé une cargaison totale de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, révèle...
le-cameroun-mobilise-117-milliards-de-fcfa-de-recettes-petrolieres-au-premier-trimestre-2020-en-baisse-de-3-3-sur-un-an
Les recettes pétrolières ont renfloué les caisses de l’État camerounais de 117 milliards de FCFA au cours des trois premiers mois de l’année 2020,...
le-cameroun-a-la-recherche-de-25-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-ce-15-juillet-2020
Le gouvernement camerounais procèdera, le 15 juillet 2020, à une nouvelle émission de titres publics sur le marché monétaire, apprend-on dans un...
en-2019-pour-la-1ere-fois-depuis-sa-creation-les-engagements-de-la-bdeac-ont-franchi-la-barre-de-200-milliards-de-fcfa
Au cours de l’année 2019, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a apporté des concours financiers de 271 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev