logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
Agriculture

En dépit d’une nouvelle hausse de la production, la Sodecoton projette une perte sèche de 5,6 milliards de FCFA en 2020

En dépit d’une nouvelle hausse de la production, la Sodecoton projette une perte sèche de 5,6 milliards de FCFA en 2020

(Investir au Cameroun) - La Société de développement du coton (Sodecoton), mastodonte agro-industriel des trois régions septentrionales du Cameroun, devrait clôturer la campagne cotonnière 2019-2020 avec une perte sèche de 5,6 milliards de FCFA, apprend-on dans des documents officiels de l’entreprise.

Cette entreprise parapublique, contrôlée à 59% par l’État du Cameroun, 30% par la société française Geocoton et 11% par le milliardaire Baba Danpullo, se retrouve donc à nouveau dans le creux de la vague, après la bourrasque du triennat 2014-2016. En effet, au cours de cette période, cette unité agro-industrielle, qui encadre environ 250 000 producteurs dans la partie septentrionale du Cameroun, avait officiellement cumulé des pertes de 36 milliards de FCFA.

À l’origine de la nouvelle décadence, après une reprise, notamment marquée par des bénéfices nets de 5,1 milliards de FCFA en 2017-2018 et un peu plus de 3 milliards de FCFA en 2018-2019, se trouve principalement « les difficultés d’exportation de la fibre de coton, consécutivement à la crise sanitaire du Covid-19 », souligne l’entreprise.

À titre d’exemple, la Sodecoton révèle qu’à fin mai 2020, comparativement à fin mai 2019, elle « a accusé un retard d’embarquement d’environ 23 000 tonnes de fibre de coton », avec pour conséquence directe une « baisse du chiffre d’affaires d’environ 22 milliards de FCFA, et l’accroissement du coût du stockage et de manutention dans les magasins ».

Production record

Mis à part les effets dévastateurs de la pandémie du coronavirus, la Sodecoton a également souffert, au cours de la campagne sous revue, de « l’effondrement brutal et continu du cours de la fibre » de coton, survenu « dès le premier trimestre de l’exercice 2020 » ; ainsi que de l’insuffisance des capacités de transformation, avec des unités d’égrenage qui ont enregistré un taux de rendement de seulement 42% au cours de la campagne, renseigne l’entreprise.

Les pertes ainsi enregistrées par la Sodecoton surviennent alors que l’entreprise affiche une nouvelle production record du coton graine. En effet, les prévisions initiales annoncent une production de 328 453 tonnes. Mais, apprend-on de sources internes à l’entreprise, cette production pourrait finalement frôler les 350 000 tonnes. En tout état de cause, quel que soit le cas de figure, la production cotonnière 2019-2020 bat le record de 320 000 tonnes enregistré au cours de la campagne 2018-2019.

Avec les appuis aux producteurs, notamment un récent concours financier de l’Union européenne, la Sodecoton et ses producteurs se rapprochent progressivement de la barre de production de 600 000 projetées pour 2025. Mais, pour pouvoir égrener et transformer (huiles, tourteaux, etc.) ce volume de production, apprend-on de sources autorisées, l’entreprise aura grand besoin d’investissements supplémentaires, pour moderniser et doper son outil de production.

Or, souffle une source autorisée, l’érosion des fonds propres de la Sodecoton, qui est consécutive à la perte de 36 milliards de FCFA enregistrée entre 2014 et 2016, n’en fait pas le meilleur client pour les banquiers.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

10-07-2019 - La production cotonnière camerounaise projetée à 600 000 tonnes en 2025

11-12-2018 - Pour la 1ère fois depuis au moins 5 ans, la production cotonnière au Cameroun devrait frôler la barre de 300 000 tonnes, en 2018-2019

01-04-2015 - La transformation du coton est en panne au Cameroun, selon une étude de la Banque mondiale

22-compagnies-de-transport-inter-urbain-suspendues-au-cameroun-pour-exercice-illegal-des-activites
Le 4 mai 2021, le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibehé Massena, a rendus publics deux communiqués officiels suspendant...
a-yaounde-le-poisson-a-fait-grimper-les-prix-a-la-consommation-finale-des-menages-au-mois-de-mars-2021
Selon l’Institut national de la statistique (INS), organisme public chargé de la production de la statistique officielle au Cameroun, l’indice des prix à...
les-exportations-de-bananes-du-cameroun-chutent-de-22-en-avril-2021-du-fait-de-la-contreperformance-de-php
Au cours du mois d’avril 2021, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté au total 13 186 tonnes. Cette cargaison est en baisse de...
le-nouveau-quai-petrolier-du-port-de-douala-va-augmenter-de-6-000-tm-les-capacites-d-accueil-du-cameroun
Officiellement mis en service fin avril 2021, le nouveau quai pétrolier du port de Douala, dans la capitale économique camerounaise, va doper les...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev