logoIC
Yaoundé - 18 avril 2021 -
Agriculture

Cameroun : la Semry diversifiera sa production pour contrer la famine qui s’annonce à l’Extrême-Nord

Cameroun : la Semry diversifiera sa production pour contrer la famine qui s’annonce à l’Extrême-Nord

(Investir au Cameroun) - Afin de faire face à la famine qui se profile à l’horizon dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, où les incursions meurtrières de la secte islamiste et terroriste nigériane Boko Haram ont provoqués l’abandon des champs par les populations apeurées, la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry) a décidé de diversifier sa production en 2015.

Selon cette décision prise par l’entreprise rizicole au cours d’un conseil d’administration tenu le 30 janvier 2015, apprend-on, en plus du riz, la Semry se lancera cette année dans la culture du mil et du sorgho. Aussi, l’entreprise s’est-elle dotée d’un budget 2015 à la hausse, à 12,5 milliards de francs Cfa. «Ce montant permettra certainement à la Semry de redimensionner les choses en augmentant non seulement la production, mais aussi en la diversifiant pour parvenir à rattraper le gap alimentaire», a déclaré le président du Conseil d’administration de l’entreprise, Midjiyawa Bakari.

Pour rappel, la campagne agricole 2014 s’est achevée dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun sur un déficit céréalier (mil, maïs, sorgho, riz) estimé à 132 000 tonnes, selon les statistiques du ministère de l’Agriculture. A l’origine de cette baisse de la production céréalière, apprend-on, la menace Boko Haram et la mauvaise pluviométrie.

En général, la production de la Semry, qui dépasse difficilement 100 000 tonnes par an (sur une demande nationale de 300 000 tonnes), est presqu’entièrement vendue au Nigéria, où les prix sont plus rémunérateurs. En 2015, à cause de la menace de famine dans l’Extrême-Nord, une bonne quantité de cette production devrait être consommée surplace. Pour des raisons de sécurité alimentaire.

 

Lire aussi

05-01-2015 - Un déficit de 132 000 tonnes de céréales enregistré dans l’Extrême-Nord du Cameroun

27-05-2014 - Cameroun : la Semry va réhabiliter 7500 hectares de terres pour accroître sa production

les-premiers-dirigeants-de-la-nouvelle-societe-nationale-des-mines-du-cameroun-nommes-dont-un-dg-de-39-ans
Après la nomination des membres du conseil d’administration le 14 avril dernier, les principaux dirigeants de la Société nationale des mines du Cameroun...
delestages-dettes-vetuste-du-reseau-de-transport-les-revelations-du-dg-d-eneo
A fin 2019, Eneo réclamait à ses clients 180 milliards de FCFA, dont 63 milliards aux seules entreprises publiques ou à capitaux publics. Et dans le même...
la-sodecao-se-prepare-a-distribuer-aux-producteurs-4-millions-de-plants-de-cacaoyers-a-haut-rendement
La Société de développement du cacao (Sodecao) se prépare à distribuer aux producteurs du Cameroun une cargaison de 4 millions de plants de cacaoyers à...
camwater-declare-des-pertes-d-un-milliard-de-fcfa-par-mois-du-fait-de-la-fraude-hydraulique
Sur les antennes du média audiovisuel gouvernemental CRTV, la Cameroon Water Utilities (Camwater), entreprise publique en charge de la gestion de l’eau...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev