logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Agriculture

Renforcement de la productivité agricole : le Marocain OCP Africa renouvelle son partenariat avec le Cameroun

Renforcement de la productivité agricole : le Marocain OCP Africa renouvelle son partenariat avec le Cameroun

(Investir au Cameroun) - OCP Africa, la filiale dédiée à l’Afrique de l’Office chérifien des phosphates (OCP), a annoncé, le 22 février via ses pages sur les réseaux sociaux, avoir signé un nouvel accord avec le ministère camerounais de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) à Yaoundé. « À travers cette signature, OCP Africa renforce le partenariat entre le Minader et OCP Group, déjà actif sur le terrain depuis une décennie, en soutien aux filières agricoles adaptées aux 5 zones agroécologiques du pays », affirme la filiale du leader mondial des solutions de nutrition des plantes et des engrais à base de phosphate. Cet accord vient renouveler le partenariat scellé entre les deux parties en novembre 2018 en vue du renforcement de la productivité agricole dans le pays.

Dans le cadre de cet accord, OCP Africa prévoit de « garantir 100% la disponibilité des engrais de qualité sans rupture d’approvisionnement » durant la prochaine campagne agricole en 2024. La société annonce la mise à disposition d’« engrais customisés », spécialement conçus pour s’adapter aux caractéristiques des sols et des cultures grâce au fertilisant NPK14 23 14 SB. Avec ce fertilisant, OCP Africa anticipe une « augmentation remarquable des rendements, variant de 30 à 50% pour les cultures céréalières et maraîchères ». Le 20 février dernier, soit deux jours avant la signature de ce nouvel accord, la société a lancé une campagne de communication et de vulgarisation dans la ville d’Obala, à 38 km au nord de Yaoundé. Cette campagne vise à sensibiliser plus de 200 producteurs aux avantages de la fertilisation personnalisée.

À travers le renouvellement de son partenariat avec le ministère de l’Agriculture, OCP Africa entend également collaborer avec ce département ministériel pour apporter un soutien technique et holistique aux agriculteurs en renforçant les capacités des cadres dudit ministère, de doubler le nombre de parcelles de démonstration et de contribuer à l’effort de mécanisation de l’agriculture mené par le gouvernement camerounais. « Nous attendons de cette coopération non seulement un renforcement de l’agriculture camerounaise pour qu’elle passe d’une agriculture de subsistance à une agriculture véritablement productive qui donne un revenu décent à ceux qui la pratiquent », a déclaré à la télévision nationale Gabriel Mbairobe, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

Depuis la mise en place de ce partenariat, le Cameroun a déjà bénéficié du renforcement des capacités des cadres du ministère de l’Agriculture et de l’équipement d’un laboratoire mobile pour faire la cartographie des sols, apprend-on de sources officielles. « Nous avons, ensemble avec l’OCP, initié des tests pour donner une justification de l’utilisation de l’engrais dans la production du cacao. Le groupe OCP, en dernier lieu, a mis en place une formule d’engrais adaptée à nos sols et à nos céréales », a ajouté le ministre, saluant cette coopération Sud-Sud qui est à encourager, selon lui.

Les agriculteurs camerounais sont confrontés à des difficultés telles que l’accès limité aux intrants de qualité, aux financements et aux marchés ainsi qu’aux informations sur les bonnes pratiques agricoles qui les empêchent d’améliorer la productivité de leurs exploitations agricoles et les maintiennent à un niveau de subsistance. Forte de la longue expérience du groupe OCP, premier producteur mondial d’engrais à base de phosphate, OCP Africa, dont OCP Cameroun est une filiale, a été créée en 2016 en vue d’appuyer l’émergence d’une agriculture africaine durable, notamment au Cameroun qui dispose d’un fort potentiel dans le domaine agricole.

Dans cette optique, la société met en œuvre trois projets visant à améliorer la productivité des cultures et les revenus des producteurs camerounais. Il s’agit de « School Lab », une école itinérante qui vise à fournir des informations interactives sur les bonnes pratiques agricoles, adaptées aux cultures spécifiques des régions bénéficiaires, « Agribooster » destiné au développement de la chaîne de valeur et « Essais sur le terrain du cacao et des pommes de terre irlandaises » qui, à travers des démonstrations sur le terrain, a pour but d’aider les agriculteurs à l’utilisation des bons engrais et des bonnes pratiques agricoles.

Patricia Ngo Ngouem

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev