logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Energie

Produits pétroliers : la construction d’un back de stockage de la SCDP bloquée à Bafoussam faute d’indemnisations

Produits pétroliers : la construction d’un back de stockage de la SCDP bloquée à Bafoussam faute d’indemnisations

(Investir au Cameroun) - Selon les informations du ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), le projet de construction d’un back de stockage de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (SCDP) est bloqué à Bafoussam, à l’Ouest du Cameroun, faute d’indemnisations.

« S’agissant du dépôt de Bafoussam, la construction du bac de stockage de 10 000 m3 est toujours freinée par la sécurisation dudit dépôt. L’identification des populations impactées par le projet suit son cours en vue du paiement des indemnisations devant leur permettre de libérer les emprises autour du dépôt », apprend-on.

Ce projet fait partie d’un vaste programme de renforcement des capacités de stockage des produits pétroliers initié depuis quelques années par le gouvernement. À titre d’illustration, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a procédé, le 29 décembre 2021, au dépôt de la SCDP du quartier Nsam à Yaoundé, à l’inauguration d’un nouveau bac de stockage du gasoil, d’une capacité de 10 000 m3. Au mois de novembre 2022, apprend-on, la SCDP a lancé la construction d’un nouveau réservoir au dépôt de Mboppi (6 500 m3), dans la capitale économique Douala. Les travaux sont évalués par le Minee à un taux d’exécution de 20%.

Ces nouveaux bacs ont pour mission d’assurer plus de confort de stockage aux distributeurs afin de garantir un meilleur approvisionnement du pays. Cela est d’autant plus nécessaire que depuis l’incendie qui a consumé des installations de la Société nationale de raffinage (Sonara) en mai 2019, le Cameroun importe l’essentiel des produits pétroliers consommés dans le pays.

S.A.

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev