logoIC
Yaoundé - 04 mars 2021 -
Energie

Conforté par les paiements de l’État, l’électricien Eneo lève 100 milliards de FCFA auprès de huit banques locales

Conforté par les paiements de l’État, l’électricien Eneo lève 100 milliards de FCFA auprès de huit banques locales

(Investir au Cameroun) - Concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun jusqu’en 2031, Eneo, entreprise contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis, a clôturé avec succès, le 31 décembre 2020, un emprunt de 100 milliards de FCFA auprès d’un pool constitué de huit banques locales et conduit par Citibank, apprend-on de source autorisée. Les caractéristiques de l’opération n’ont cependant pas été révélées de même que les autres banques qui y ont souscrite.

Autorisée par le Conseil d’administration de cette entreprise depuis janvier 2020, l’opération était conditionnée par l’amélioration du profil emprunteur d’Eneo, qui faisait alors face à des tensions de trésorerie, elles-mêmes consécutives au non-paiement des factures par ses plus grands consommateurs, parmi lesquels l’Etat et ses démembrements.

En conséquence, la compagnie d’électricité ne parvenait plus, elle-même, à honorer ses engagements vis-à-vis de ses prestataires, notamment les producteurs indépendants d’énergie électrique et les fournisseurs de carburants pour les centrales. À fin 2019, ces partenaires réclamaient à Eneo des impayés de 155 milliards de FCFA, souligne l’entreprise dans son rapport d’activités 2019.

 Dans ce contexte, « le marché financier avait besoin d’être rassuré quant à la capacité d’Eneo de faire face aux échéances de ce prêt, et quant aux paiements réguliers de l’État du Cameroun », avait expliqué le directeur général (DG) d’Eneo, Éric Mansuy, dans une récente interview à Investir au Cameroun.

Le coup de pouce de l’État

Comme souhaité par le DG d’Eneo, le marché financier sera rassuré dès juin 2020, grâce à un décaissement de 45 milliards de FCFA fait par l’État du Cameroun, en guise d’avance sur ses arriérés de factures chez le concessionnaire du service public de l’électricité. Une seconde tranche d’une trentaine de milliards de FCFA sera d’ailleurs annoncée.

« Grâce à l’encaissement des 45 milliards de FCFA et au règlement régulier des factures de l’État sur les cinq premiers mois de l’année, les négociations sur le prêt de 100 milliards de FCFA ont véritablement pu être relancées », soulignait le DG d’Eneo dans l’interview sus-mentionnée.

« Le règlement de ces arriérés et d'autres indicateurs nous confirment qu'il y a un réel engagement du gouvernement à soutenir Eneo. Lorsqu'on combine cela à la transformation de la gouvernance d'entreprise mise en place par Actis, son actionnaire de référence, pour nous, c'est une opération solide », expliquait déjà un banquier au moment de la préparation de l’emprunt d’Eneo.

Cet emprunt servira, révèle la compagnie d’électricité dans une récente Newsletter, au remboursement « du solde d’un prêt à moyen terme » contracté par Eneo et au financement des investissements de l’entreprise, notamment dans les domaines de la production et de la distribution. Il devrait permettre à Eneo de reprendre du souffle dès l’année 2021 courante, après une année 2019 caractérisée par une situation financière difficile, et une année 2020 marquée du sceau du coronavirus. Une pandémie qui aura contraint Eneo à réduire de plus de 21 milliards de FCFA son enveloppe destinée à l’investissement en 2020, passant de 67 milliards de FCFA initialement, à finalement 45,7 milliards de FCFA.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

14-01-2021 - À fin 2019, Eneo cumulait 155 milliards FCFA de dettes vis-à-vis des fournisseurs indépendants d’énergie et de carburant

04-09-2020-L’électricien camerounais Eneo se prépare à lever 100 milliards de FCFA sur le marché bancaire local

reouverture-officielle-annoncee-du-corridor-douala-bangui-ferme-depuis-3-mois-pour-insecurite-en-rca
Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près...
sur-prescription-de-l-omc-le-cameroun-prepare-un-programme-national-d-elaboration-des-normes-pour-2022
Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de février-avril 2021, un appel à...
la-banque-europeenne-d-investissement-pourrait-entrer-dans-le-capital-de-la-bdeac
Nikolaos Miliniatis, chef de la Représentation de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l'Afrique centrale, a été reçu le 2 mars à Brazzaville...
les-propositions-de-l-expert-camerounais-alain-symphorien-ndzana-biloa-pour-une-meilleure-fiscalite-internationale
La Covid-19 est venue exposer davantage le besoin pour les pays, notamment ceux qui disposent de ressources financières modestes, de pouvoir mobiliser...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n106 Janvier 2021

Le Cameroun passe à la phase industrielle


Mathurin Kamdem, un patriote déterminé


Business in Cameroon n96: January-2021

Cameroon moves to the industrial phase


Mathurin Kamdem, a determined patriot

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev