logoIC
Yaoundé - 07 mai 2021 -
Finance

Les crédits bancaires non remboursés ont atteint 655 milliards de FCFA au Cameroun

Les crédits bancaires non remboursés ont atteint 655 milliards de FCFA au Cameroun

À la fin du mois de février 2021, le volume global des créances en souffrance (en attente de remboursement) des banques en activité au Cameroun a atteint 655,6 milliards FCFA, selon les données du marché bancaire compilé par Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). Selon les calculs de l’Agence Ecofin, cela fait une augmentation de 70,6 milliards FCFA, depuis fin mars 2020, mois d’arrivée du coronavirus au Cameroun.

Sur cet ensemble, les créances douteuses ont connu la plus forte augmentation, avec une progression de 45 milliards FCFA pour atteindre 385,5 milliards FCFA à fin février 2021. Elles sont présentées par la Beac comme étant des concours financiers de toute nature, même assortis de garantie, qui présentent un risque probable de non-recouvrement total ou partiel. En plus, du fait du principe dit de la « contagion », les banques peuvent intégrer parmi les créances douteuses mêmes des crédits dont une seule échéance de remboursement n’a pas été honorée.

On a par contre relevé une baisse des créances impayées dans le système bancaire camerounais. Elles sont passées de 85,6 milliards FCFA à fin mars 2020 à 68 milliards FCFA à fin février 2021. Par rapport à décembre 2020, cet indicateur affiche une baisse de près de 32 milliards FCFA. Cela pourrait s’expliquer par la validation des moratoires de remboursement accordés par les banques, en conformité avec les mesures de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), visant à assister les entreprises en ces moments de Covid-19.

La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale du marocain BCP, est celle dont l’encours des créances en souffrance est le plus important (184,3 milliards FCFA). Si ce volume brut est en baisse par rapport à celui de fin mars 2020, on note que la catégorie des créances douteuses est en hausse dans le bilan de cette entreprise. Toutefois, la banque la plus à risque est Union Bank of Cameroon, avec des créances en souffrance qui représentent 90% de son portefeuille de crédit.

Les clients qui exposent le plus les banques sont les entreprises. Le cumul des créances en souffrance des sociétés anonymes et individuelles est de 458,6 milliards FCFA, soit 84% de l’encours global des créances en souffrance du secteur bancaire camerounais. Bien avant la pandémie de Covid-19, les performances de plusieurs entreprises étaient déjà mitigées, selon de récentes données de l'Institut des statistiques.

Plus globalement, on note une montée des créances en souffrance dans le secteur bancaire camerounais. De 14,5% fin 2019, elles sont désormais à 16,5%. Les banques profitent de ces données pour augmenter la part des coûts du risque lorsqu’elles octroient les crédits à leurs clients. Les particuliers souffrent d’un accès difficile aux crédits, alors même qu’ils ne sont pas le plus gros risque pour les banques.

Idriss Linge

paul-k-fokam-les-pays-africains-sont-les-mieux-places-pour-avoir-une-monnaie-reconnue-sur-le-plan-international
L’or, c’est là que tout se joue. Dans l’un de ses fameux exposés télévisés, le très démonstratif et engagé milliardaire camerounais, Paul K. Fokam, a...
au-cameroun-malgre-l-intensification-des-pluies-les-prix-du-cacao-caracolent-toujours-a-plus-de-1000-fcfa
Ce 6 mai 2021, le kilogramme de fèves de cacao était cédé dans les bassins de production du Cameroun entre 1025 et 1075 FCFA, selon la compilation...
plus-de-1000-pieces-de-nattes-de-contrebande-d-origine-asiatique-saisies-au-cameroun
Les éléments de la douane camerounaise ont saisi, ce 6 mai 2021 dans la localité de Dembo, située dans la région du Nord, un lot de 1080 pièces de nattes...
pour-reduire-les-delestages-le-cameroun-veut-installer-30-mw-de-solaire-modulaire-et-mobile-dans-le-septentrion-en-2021
Afin de soulager les ménages et entreprises des régions septentrionales du Cameroun, qui vivent des délestages sans précédent depuis plusieurs mois, en...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev