logoIC
Yaoundé - 04 juillet 2022 -
Finance

Le Bureau de mise à niveau et les banques coalisent pour réduire les créances en souffrance en sauvant les entreprises

Le Bureau de mise à niveau et les banques coalisent pour réduire les créances en souffrance en sauvant les entreprises

(Investir au Cameroun) - Le directeur du Bureau de mise à niveau (BMN) des entreprises, Chantal Elombat Mbedey, et le président de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), Alphonse Nafack, ont signé ce 22 juin à Yaoundé, une convention de partenariat. Elle vise à réduire le taux des créances en souffrance du secteur productif en restructurant les entreprises en difficulté.

« En matière de restructuration des entreprises, le BMN peut aider la profession bancaire à baisser considérablement le taux des créances en souffrance en accompagnant les entreprises du portefeuille sinistré à la restructuration de leurs dettes », a indiqué Alphonse Nafack. En matière de mise à niveau des entreprises, a-t-il également soutenu, les établissements de crédit peuvent accompagner les entreprises du portefeuille du BMN à réaliser leurs plans de mise à niveau, en apportant des financements nécessaires sous une couverture morale de cette structure publique.

« Nous nous sommes rendu compte qu’après avoir produit des plans de mise à niveau à l’issue d’un prédiagnostic puis d’un diagnostic rigoureux, il y avait des difficultés pour les entreprises à implémenter ces plans de mise à niveau en raison d’un accès pas toujours aisé aux crédits. Cette convention est une solution pour remédier à ce problème », a déclaré Chantal Elombat Mbedey. Pour cette dernière, l’engagement de son organisme s’explique par sa volonté à sortir des sentiers battus et rechercher de nouvelles solutions pour améliorer la compétitivité du tissu industriel camerounais.

L’Apeccam s’est engagée à sensibiliser ses membres afin qu’ils adhèrent au processus. En plus des financements, les banques sont appelées à communiquer au BMN les noms des entreprises de leur portefeuille sinistrées pouvant bénéficier de son assistance pour retrouver un équilibre financier et s’acquitter de leurs engagements notamment financiers.

Selon l’Apeccam, les crédits bancaires ont progressé de 9,4% au Cameroun pour se situer à 3 764 milliards de FCFA en 2021. Mais, à en croire la même source, la sinistralité de ce portefeuille demeure élevée à 14,9%.

Sylvain Andzongo

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev