logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Finance

Le groupe Ecobank fait au Cameroun une offre de refinancement de son eurobond de 450 milliards de FCFA

Le groupe Ecobank fait au Cameroun une offre de refinancement de son eurobond de 450 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Le refinancement projeté de l’eurobond du Cameroun de 2015, dont les remboursements débutent en 2023, suscite déjà de l’appétit chez les banquiers. Selon le journal spécialisé Ecomatin, à travers sa filiale camerounaise, le groupe bancaire panafricain Ecobank vient d’adresser au gouvernement une offre de refinancement de la toute première émission obligataire à l’international de l’histoire des finances publiques camerounaises. De bonnes sources, Ecobank ne serait d’ailleurs pas la seule banque à s’intéresser au refinancement de cet emprunt arrangé en son temps par Société Générale et la Standard Chartered Bank et partiellement garanti par la Banque africaine de développement (BAD). 

C’est que, bien que la date du début des remboursements de son eurobond soit lointaine, le gouvernement camerounais, qui fait face à des tensions de trésorerie du fait des dépenses sécuritaires et la pandémie du coronavirus, veut anticiper sur d’éventuelles difficultés à honorer les engagements en rapport avec cet emprunt à l’international. Aussi, envisage-t-on d’ores et déjà au sein du gouvernement un ensemble de scénarios visant à garder sauve la signature du pays sur le marché international des capitaux. Parmi ces scénarios, l’un des plus probables, apprend-on de bonnes sources, serait de faire refinancer cet eurobond dans l’optique d’étendre sa maturité et ainsi repousser à plus tard le début des remboursements.

 Pour rappel, en 2015, après de nombreux exploits en matière de levée de fonds sur le marché des titres publics de la Beac et la défunte bourse de Douala (DSX), le gouvernement camerounais a décidé, pour la première fois de son histoire, de tester le marché international, en confiant au groupe Société Générale et Standard Chartered Bank l’arrangement d’un eurobond de 1,5 milliard de dollars, soit environ 750 milliards de FCFA (500 FCFA pour un dollar, NDLR).

Au terme de cette opération de levée de fonds à l’international, garantie pour plus de 325 milliards de FCFA par la BAD (500 millions d’euros), le Cameroun réussira finalement à ne lever que 750 millions de dollars, soit 375 milliards de FCFA. Selon Alamine Ousmane Mey, le ministre des Finances de l’époque, l’enveloppe mobilisée tient davantage des conditions du marché très rude, que d’un certain désintérêt des investisseurs pour les obligations camerounaises. Pour preuve, pour cette opération, les investisseurs ont exigé une rémunération de 9,75%, l’un des taux d’intérêt les plus élevés affichés par un pays africain sur ce marché cette année-là.

Swap

Mais, alors qu’il n’était que de 375 milliards de FCFA au départ, cet emprunt sera porté à 450 milliards de FCFA dans les documents financiers du gouvernement. On peut d’ailleurs le voir dans les lois de Finances depuis au moins 2019, sans la moindre explication officielle. Cette augmentation de 75 milliards de FCFA a, dans un premier temps, été mise sur le compte des intérêts par certains experts de la finance. Mais des recoupements effectués au ministère des Finances battent en brèche cette hypothèse, dans la mesure où, apprend-on de sources autorisées, les intérêts sur cet eurobond sont déjà régulièrement payés par le Trésor public. Par exemple, le Cameroun a payé plus de 21 milliards de FCFA au titre des intérêts sur cet eurobond, au mois de mai 2020, apprend-on.

Aussi, l’hypothèse la plus plausible pour expliquer l’augmentation du principal du tout premier eurobond du Cameroun de 375 à 450 milliards de FCFA reste-t-il le Swap effectué sur cette obligation internationale au lendemain de son émission. Dans les milieux financiers, le Swap est une opération qui permet de changer la nature ou les conditions d’une action ou d’une obligation, généralement pour se prémunir contre un risque futur ou bénéficier d’une situation favorable. Dans le cas de l’eurobond camerounais, le gouvernement a changé ses obligations souveraines initialement émises en dollars US, contre des titres désormais libellés en euro.

 À l’analyse, l’initiative visait à se prémunir contre les variations du dollar américain, et donc contre un risque de change sur le remboursement, au contraire de l’euro qui offre des projections de remboursement stables, en raison de la parité fixe avec le FCFA. Au moment où était prise la décision, l’initiative était pertinente, puisque le dollar américain gagnait du terrain sur le FCFA et a même grimpé à une parité d’un dollar pour 627 FCFA. Elle le reste d’ailleurs aujourd’hui. Car avec un dollar qui vaut 557,54 FCFA, cette dette s’élèverait aujourd’hui à 493 milliards FCFA. Pour l’heure, le Swap aurait donc fait gager au pays 43 milliards de FCFA. Mais on sera définitivement fixé sur la pertinence de cette décision après le remboursement total de cette dette.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

11-10-2017 - Eurobond camerounais: une décision de changement de devise et de taux dont les avantages se font attendre

11-02-2015 - Alamine Ousmane Mey: «le Cameroun a les atouts pour réussir son 1er eurond de 750 milliards FCfa»

07-12-2016 - Avec un taux de rendement de 8,5% sur la bourse de Dublin, l’eurobond du Cameroun aiguise l’appétit des investisseurs  

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev