logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Deux Camerounaises parmi les 20 lauréates du Prix jeunes talents Afrique subsaharienne 2019 pour les femmes et la science

Deux Camerounaises parmi les 20 lauréates du Prix jeunes talents Afrique subsaharienne 2019 pour les femmes et la science

(Investir au Cameroun) - Le Prix jeunes talents Afrique subsaharienne pour les femmes et la science a révélé ses lauréats 2019 le 21 novembre 2019 au cours d’une cérémonie à Dakar, la capitale sénégalaise.

Parmi les 20 chercheuses africaines récompensées au cours de ce concours organisé par la Fondation lancée par la firme de cosmétique l’Oréal, en partenariat avec l’Unesco, l’on retrouve deux Camerounaises. Il s’agit d’Ines Ngoh, doctorante à l’université de Buea et pensionnaire d’une unité de recherche en Gambie. Ses travaux de recherche sont intitulés « comprendre les variations génétiques utilisées par les populations naturelles de parasites du paludisme».

L’autre lauréate camerounaise est Francine Tankeu, doctorante à l’université de Yaoundé. Les travaux ayant conduit cette chercheuse au sacre sont intitulés : « soigner la leucémie en alliant biochimie et pouvoir des plantes ».

 « Parmi les chercheurs mondiaux, on compte seulement 2,4% de scientifiques africains, dont à peine 30% sont des femmes. Aujourd’hui, il n’y a pas assez de femmes scientifiques en Afrique. À travers le Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne, nous mettons en avant et soutenons les extraordinaires chercheuses du continent qui sont indispensables pour développer une recherche inclusive en Afrique, pour l’Afrique et menée par des Africaines », a déclaré Alexandra Palt, directrice générale de la Fondation L’Oréal.

Les jeunes talents sont reçus un soutien financier pour leurs travaux scientifiques, grâce à des dotations de 10 000 € (6,5 millions de FCFA) pour les doctorantes et de 15 000 € (10 millions de FCFA) pour les post-doctorantes.

Créé en 1998, le programme « Pour les femmes et la science » vise à promouvoir les femmes dans le monde de la recherche scientifique.

BRM

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev