logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Gestion publique

Port de Douala : les opérateurs qui évitent le scanner et débarquent les conteneurs hors du terminal menacés de sanctions

Port de Douala : les opérateurs qui évitent le scanner et débarquent les conteneurs hors du terminal menacés de sanctions

(Investir au Cameroun) - Dans une note signée le 6 mai, le directeur général (DG) du Port autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o, rappelle que « tout navire de plus de 50 conteneurs doit être traité au terminal à conteneurs ».  « Tout conteneur débarqué hors du terminal à conteneurs doit être extraporté au terminal à la charge de l’aconier qui l’aurait débarqué », martèle ensuite le DG. 

Selon le responsable, ce rappel intervient après avoir constaté que bon nombre de conteneurs sont embarqués et débarqués sur la place portuaire « sans aucun passage par le terminal à conteneurs et au scanner ». Ce qui constitue une pratique en violation des textes en vigueur qui disposent que le terminal à conteneurs est l’aconier exclusif de tous les conteneurs à l’importation et à l’exportation au port de Douala.

Ainsi, le DG rappelle que le passage au scanner dans le site du terminal à conteneurs est obligatoire pour tout conteneur à l’importation au port. Il invite les différents acteurs portuaires à se conformer à ces dispositions au risque de sanctions, y compris pécuniaires.

Le terminal à conteneurs du port de Douala est l’un des postes névralgiques de cette place portuaire où transitent la plus grande partie des marchandises entrant au Cameroun. Il a été confié le 1er janvier 2020 par la Régie du terminal à conteneurs (RTC), créée par la résolution du conseil d’administration du PAD du 6 décembre 2019. RTC a clôturé l’année 2021 avec un chiffre d’affaires de 56,8 milliards contre 49,8 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 14% en glissement annuel.

S.A.

Lire aussi :

11-04-2022-Port de Douala : un 4e scanner mis en service pour réduire les délais de passage des marchandises

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev