logoIC
Yaoundé - 15 novembre 2018 -
Gestion publique

Cameroun : Gervais Mendo Zé, l’ex-patron de l’audiovisuel public, emprisonné à Kondengui

Cameroun : Gervais Mendo Zé, l’ex-patron de l’audiovisuel public, emprisonné à Kondengui

(Investir au Cameroun) - L’universitaire Gervais Mendo Zé, ancien Directeur général (DG) de la Cameroon Radio Television (CRTV), l’Office de radio et télévision publique du pays, a été auditionné toute la journée du 12 novembre 2014 au Tribunal criminel spécial (TCS), juridiction d’exception créée par le chef de l’Etat pour connaître des délits de détournements de deniers publics au Cameroun, avant d’être écroué tard dans la nuit, à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé.

Gervais Mendo Zé, 70 ans, qui a été débarqué à la tête de la CRTV en 2005, après avoir géré le mastodonte de l’audiovisuel public au Cameroun pendant 16 ans (1989-2005), est accusé de détournements de deniers publics. Pour l’heure, les informations officielles ne filtrent pas encore sur les contours réels des accusations portées contre l’Ex-DG de la CRTV. Cependant, des sources crédibles avancent un montant de plus de 2 milliards de francs Cfa détournés dans le cadre de la gestion de la redevance audiovisuelle, rente de la CRTV prélevée sur les salaires des travailleurs camerounais.

Ce montant avait déjà été évoqué dans un rapport du Contrôle supérieur de l’Etat révélé en 2009, qui avait imputé à M. Mendo Zé et à certains de ses collaborateurs de l’époque, une quinzaine de fautes de gestion ayant causé à la CRTV un préjudice financier de 2,6 milliards de francs Cfa. Déchu de la gestion des affaires publiques par le Contrôle supérieur de l’Etat depuis lors, l’Ex-DG de la CRTV a été plusieurs fois incarcéré par la rumeur. D’autant plus que son nom est également cité dans le scandale de l’arrimage de la CRTV au satellite, projet qui avait englouti plusieurs milliards de francs Cfa.

Depuis le 12 novembre 2014 donc, Gervais Mendo Zé, qui se présente lui-même comme «un laïc engagé», et qui est réputé proche de la première Dame camerounaise à qui il a d’ailleurs consacré quelques louanges dans ses compositions musicales religieuses, a rejoint le club constitué par la trentaine d’anciens ministres et DG de sociétés d’Etat incarcérés depuis 2006 dans le cadre de l’Opération Epervier, sorte d’opération mains propres lancée par le chef de l’Etat camerounais pour traquer les prévaricateurs de la fortune publique.

Lire aussi

25-04-2013 - Charles Metouck, ancien DG de la Sonara, condamné à 9 ans de prison ferme

31-03-2013 - Le DG de la Sodecoton a causé un préjudice de plus de 9 milliards de FCFA à l’entreprise

02-04-2014 - Le ministre camerounais des Enseignements secondaires remis en liberté 24 heures après sa mise en détention

26-04-2013 - Cameroun : un 4eme et un 5eme directeur général épinglé par le Contrôle supérieur de l’Etat

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev