logoIC
Yaoundé - 18 avril 2024 -
Gestion publique

Aciéries : le groupe Prometal investit 57 milliards de FCFA dans deux usines à inaugurer le 19 janvier 2024

Aciéries : le groupe Prometal investit 57 milliards de FCFA dans deux usines à inaugurer le 19 janvier 2024

(Investir au Cameroun) - De sources internes aux services du Premier ministre (PM), le chef du gouvernement camerounais, Joseph Dion Nguté, devrait procéder le 19 janvier 2024 dans la zone industrielle de Douala-Bassa, dans la capitale économique du Cameroun, à l’inauguration de deux nouvelles usines de transformation de l’acier construites par le groupe Prometal. Ces investissements cumulés d’un montant de 57 milliards de FCFA permettent au conglomérat bâti par Hayssam El Jammal de conforter son leadership dans l’industrie de transformation de l’acier en Afrique centrale.

La première usine qui sera inaugurée par le Premier ministre est baptisée Prometal 4. Cette unité industrielle, qui a englouti 45 milliards de FCFA d’investissements, est présentée comme l’usine de transformation de l’acier la plus moderne et la plus diversifiée en Afrique subsaharienne. À en croire le groupe Prometal, cette usine permet de porter la production annuelle du groupe à 360 000 tonnes métriques de produits en acier finis (à l’instar du fer à béton) et intermédiaires (notamment les fils machines qui sont de nouveaux produits). En plus de mettre sur le marché de nouveaux produits tels que les poutrelles, les cornières et les fers plats, Prometal 4 a la particularité de produire pour la première fois en Afrique subsaharienne les fils machines. Il s’agit de produits à base desquels sont fabriqués les matériaux tels que les clous, les vis et les fers lisses.

Cinquième usine de transformation de l’acier construite par le leader des matériaux de construction à base de fer en Afrique centrale, Prometal 5 quant à elle est une unité de production de bouteilles de gaz et de structures métalliques. Dotée d’une capacité de production de 600 000 bouteilles et de 5 000 tonnes métriques de charpentes métalliques chaque année, pour un investissement de 12 milliards de FCFA, cette nouvelle usine permettra au Cameroun de mettre un terme aux importations de bouteilles de gaz, qui étaient jusqu’ici destinées à satisfaire une demande locale estimée à 400 000 bouteilles par an.

À la conquête de la Zlecaf

Les deux usines, selon les estimations officielles, induisent la création de 3 000 nouveaux emplois, dont 1 000 emplois directs. Avec des capacités de production qui surclassent la demande nationale, d’une part, et la mise sur le marché de matériaux dont elles sont les pionnières dans la production (fils machines) en Afrique au sud du Sahara, d’autre part, Prometal 4 et 5 offrent l’opportunité au Cameroun d’aller à la conquête des marchés extérieurs. Ce qui permet au pays d’attaquer plus vigoureusement la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), sur laquelle les opérateurs économiques locaux sont encore timides jusqu’ici.

En outre, en mettant un terme aux importations de bouteilles de gaz, Prometal 5 annule l’expatriation des capitaux d’un montant de 8 milliards de FCFA chaque année (c’est le coût des importations de ces produits), réduisant par la même occasion le déficit de la balance commerciale du pays du même montant, apprend-on de sources autorisées. Avec la production de fils machines, Prometal 4 quant à elle permet au Cameroun, selon l’entreprise, de réduire d’environ 50% le déficit de la balance commerciale du pays sur les matériaux de construction à base de fer.

Un investisseur prolifique

Les deux usines que s’apprête à inaugurer le Premier ministre camerounais portent à trois, le nombre d’unités industrielles construites et mises en exploitation par le groupe Prometal au cours des cinq dernières années. Ce qui fait probablement de Hayssam El Jammal l’investisseur le plus prolifique du Cameroun au cours de cette période. En effet, en plus de Prometal 4 et 5, son groupe a discrètement mis en service dans la zone industrielle de Bonabéri, courant 2023, l’usine de la société Novia Industries.

Grâce à un investissement de plus de 50 milliards de FCFA, ce complexe agro-industriel sorti de terre après plus de 2 ans de travaux, et qui a permis de créer plus de 300 emplois, est doté d’une capacité de production journalière de 500 tonnes d’huile raffinée et 160 tonnes de savons. De bonnes sources, cette usine est également dotée de chaînes de production d’autres produits agroalimentaires, qui devrait démarrer dans les prochains jours.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

11-04-2023 - Fer à béton : le rappel de Paul Biya met les « autorisations exceptionnelles » d’importation à l’index

10-01-2023 - Électricité : les aciéries s’opposent à la hausse des tarifs qui menacerait plus de 1 000 emplois dans la filière

29-12-2022 - Fer à béton : importations, délestages, hausse du tarif d’électricité, taxation du gaz étouffent les producteurs locaux

16-06-2023 - Fer à béton : un produit non conforme pouvant causer des dégâts dans le BTP mis sur le marché au Cameroun

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev